2011 de A à Z – – De A à E (1ère partie)

 

 

A : Austérité. Le maître mot de l’année 2011.

 

De la «  situation de faillite » de 2007, Sarkozy et son gouvernement sont parvenus à faire entrer la France en récession.

 Et ce n’est pas fini.

On en a pris pour un certain nombre d’années !

À La Réunion, la situation sera encore plus délicate : 52% de la population vit sous le seuil national de pauvreté. 60% des jeunes sont au chômage.

 

B : Biodiversité. La grande perdante de 2011.

 

Reconnue comme d’intérêt mondial, la biodiversité réunionnaise a été détruite par les feux du Maïdo, pour la deuxième année consécutive.

Sans que l’expérience de 2010 n’ait servi à quoi que ce soit.

Reste à espérer que les incendies 2011 auront servi de leçon.

Les tergiversations du gouvernement n’ont rien arrangé !

 

C : Changements climatiques ? La question toujours sans réponse.

 

Les récifs coralliens seront morts d’ici 30 ans.

Les phénomènes météorologiques extrêmes se multiplient.

Notre terre va être de plus en plus humide.

Certains pays connaissent la sécheresse, d’autres des pluies diluviennes.

Avec le même résultat : des victimes humaines par milliers et des pays qui ne pourront faire face à leur développement.

Quant à la conférence de Durban, elle n’a pas vraiment fait avancer la prise en compte du problème au niveau mondial !

 

D : Didier Robert ? Le « m’as-tu vu » de l’année.

 

Présent partout.

S’occupant de tout, surtout de ce qui ne le concerne pas, comme l’ARAST ou le SDIS etc.

Un « m’as-tu-vu » qui communique à tour de bras, mais pour dire quoi ?

Un « m’as-tu-vu » qui cumule les postes sans que des décisions ne soient prises (et qui engrange les indemnités qui vont avec).

Et pendant ce temps, La Réunion décline, disparaît de la scène politique indiaocéanique.

Son histoire est balayée…

Il a fait de commémoration de l’abolition de l’esclavage, un festival !

 

E : Évolution institutionnelle ? La grande absente des débats réunionnais.

 

La Martinique et la Guyane ont opté pour une collectivité unique.

 La Guadeloupe discute avec l’Etat (même si celui-ci ne l’écoute que d’une oreille distraite).

Mais la réalité est là : La Réunion verra s’appliquer la loi créant le « conseiller territorial », fusion des conseillers régionaux et généraux, si l’UMP reste au pouvoir.

Même si l’éventualité n’est que peu envisageable, on peut s’interroger : pourquoi un tel silence sur ce sujet ?

 

Article vu 2 157 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

1 Commentaire sur

2011 de A à Z – – De A à E (1ère partie)

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    Bonne année à tous. a nous de faire qu’elle voit la fin de l’ère Sarkozy, mais soyons lucides, ce ne sera pas la fin de l’austérité, vous avez raison. vivement le changement. une autre politique. avec une vraie prise en compte des questions sociales.
    quant à DR, son omniprésence partout commence à bien faire. surtout qu’il ne donne pas vraiment d’espoir du fait qu’il n’a pas de vision de l’avenir.

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web