Conseil général – L’appartenance de Daniel Alamélou au groupe PCR – Alliance en débat

 

   Dans un communiqué diffusé à la presse, Roland Robert, président du Groupe PCR – Alliance au Conseil général revient sur le déroulement de la réunion du groupe qui s’est déroulée à La Possession.

Une nouvelle réunion est prévue pour ce lundi 13 février 2012, afin de pouvoir bénéficier de la présence de tous.

 

Ce mardi 7 février 2012, une réunion du groupe PCR – Alliance au Conseil général s’est tenue avec deux points à l’ordre du jour :

 

– L’examen des suites à donner devant la situation paradoxale créée par le positionnement d’un de nos collègues à l’occasion des élections municipales partielles de Sainte-Suzanne ;

 

– Le fonctionnement du groupe au terme de près d’une année au sein de la majorité départementale.

 

L’importance de ces deux points avait conduit le président de groupe, Roland Robert, à insister sur une présence indispensable de tous ses collègues, dans un courrier envoyé depuis le jeudi 2 février 2012.

Il ne nous était pas possible, pour la clarté de notre position vis-à-vis de notre parti et de l’opinion, de reporter ce rendez-vous, à la veille de la 1ère séance de la commission permanente de l’année 2012.

 

En effet, nous devons tenir compte de la situation nouvelle où Daniel Alamélou s’est exclu du PCR.

 

L’invitation à cette réunion de groupe avait bien sur été faite à Daniel Alamélou notamment pour qu’il s’explique :



 

– sur son positionnement, à savoir se présenter contre le candidat désigné par le PCR qui l’a pourtant soutenu lors du scrutin cantonal de mars 2011 ;

 

– sur ses déclarations, à savoir travailler contre l’équipe soutenue par le PCR, élue au terme de ce second tour.

 

Il aurait été intéressant de l’entendre nous expliquer comment comptait-il défendre, au nom du PCR dont il s’est réclamé, les projets de la municipalité pour le bien-être de la population de Sainte-Suzanne.

Cela aurait été d’autant plus instructif qu’il a été sanctionné par le suffrage universel, et qu’il se retrouve dans une opposition municipale dont le but est de combattre les projets d’une majorité soutenue par notre parti.

C’est pourquoi les Conseillers Généraux du groupe présents considèrent que sa position va à l’encontre des intérêts défendus par nos collègues conseillers généraux du groupe.

Il était urgent d’en débattre avant la réunion de la commission permanente pour la bonne et simple raison qu’il y siège en tant que vice-président délégué du groupe PCR – Alliance.

 

Daniel Alamélou n’est pas venu.

D’autres collègues étaient absents, les conseillers généraux présents ont donc estimé que le débat sur l’appartenance ou non à l’avenir de Daniel Alamelou au groupe PCR – Alliance doit être reporté afin que chaque collègue du groupe puisse faire valoir son point de vue.

 

Dans le cas contraire, la décision du responsable du groupe qui découlera des éléments ci-avant exposés s’imposera à tous.

8 février 2012

 

Article vu 2 550 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

11 Commentaires sur

Conseil général – L’appartenance de Daniel Alamélou au groupe PCR – Alliance en débat

  • ChloéNo Gravatar |

    y’en a qui ont du courage: la politique de la chaise vide !!!
    je ne prends pas partie, respectant la plus grande neutralité
    enfin, officiellement, car officieusement, je manoeuvre
    ben voyons

  • phil40No Gravatar |

    Moins d’hypocrisie, Alamélou sait ce qui l’attend, il va être exclu… qu’il vienne ou pas, ne change rien, la décision est prise.

  • Pierre VERGESNo Gravatar |

    Ben voyons Phil40, mais vous aurez moins d’arguments anti-communistes en écrivant : « ils n’ont même pas voulu entendre ses explications, qui auraient pu être délivrées devant tous ses collègues ». Sinon il faudrait croire que quoique l’on fasse, vous aurez à coeur de critiquer. Mais n’ayez crainte, vous aurez les motifs de la décision prise par communiqué après lundi prochain…

  • phil40No Gravatar |

    Je voulais juste dire que ça ne sert à rien de demander quelques explications à Alamélou.
    Il n’a pas respecté sa parole, il est exclu et c’est tout.
    Je préfère un parti clair avec des décisions claires.
    Quant aux arguments anti-communistes, j’ai toujours voté communiste au premier tour de toutes élections ce que ne peut pas revendiquer certains du PCR et vous le savez bien M Verges. Et je continuerai pour les présidentielles avec le FDG. Au second tour, ma voix m’appartient et je voterai pour le candidat qui remettra la retraite à 60 ans et qui remettra en cause le traité de Lisbonne. Rien d’autre.

  • ismaelNo Gravatar |

    Honte à ceux qui font l’autruche concernant Alamelou, cela s’appele de l’hypocrisie et de la lacheté! Devant les electeurs ils ont été elus avec l’étiquette, la force, les moyens, l’heritage du Parti Communiste Réunionnais et une fois au pouvoir ils crachent dans la soupe. je vous livre ces reflexions que mon grand pere me disait toujours à propos des traites en politique : « donne du foin à un âne et il te chie des crottes ! »

  • phil40No Gravatar |

    Effectivement Ismaël, je pense aussi que faire un pont d’or à Hollande et au PS reviendrait au même résultat.
    Hollande va t-il remettre en cause le traité de Lisbonne? NON.
    Hollande va t-il remettre la retraite à 60 ans et 40 ans de cotisations sans pénalité? NON
    Donc je n’ai pas envie de lui donner du foin non plus. Vous remarquerez aussi que jamais dans l’histoire de ces 30 dernières années, la gauche revenue au pouvoir n’a aboli les sales mesures de la droite. Pourquoi? Le PS a t-il décidé de se soumettre aux banques?

  • TipimanNo Gravatar |

    @phil40 et ismael
    juste une phrase: « Aujourd’hui, il n’y a plus de communistes en France. » C’est une petite phrase lâchée par François Hollande, il y a quelques jours
    le PS national et le PS local plus proches de la droite que du PC
    c’est confirmé
    Vive le front de gauche,
    Mélenchon Président !

  • phil40No Gravatar |

    Merci TIPIMAN, j’ai lu et relu ce qu’a dit Hollande au journal britannique « The guardian ».
    Qu’en pense le PCR?

  • Pierre VERGESNo Gravatar |

    Le PCR ne va pas répondre à chaque écart de langage. Pour ma part, je suis conforté dans ma conviction que quelque soit les bonnes intentions du PS, les Réunionnais(e)s n’obtiendront rien s’ils croient pouvoir obtenir satisfaction de leurs revendications en se livrant « corps et âmes » à quelque parti national que ce soit. Ce qui ne signifie pas qu’il faut être « jusqu’au-boutiste » au grand plaisir de Nicolas Sarkozy. Autrement dit, se battre pour changer, accepter les compromis, mais rejeter les compromissions. Chose difficile, mais seule la critique est facile. La vie n’est pas un long fleuve tranquille.

  • bruno97490No Gravatar |

    @Pierre Vergès
    voilà ce que l’on peut lire sur le site de l’express
    Bien sûr que le PC n’est plus ce qu’il a été, mais le dire de cette façon (même s’il a atténué dans un deuxième temps), il est logique que ça semble une provocation à ceux qui soupçonnent déjà François Hollande de négliger sa gauche pour préparer une alliance au centre.
    la suite, vous pouvez la lire à cette adresse
    http://www.lepoint.fr/politique/parti-pris/en-oubliant-le-pc-hollande-marque-un-but-contre-son-camp-15-02-2012-1431536_222.php

  • phil40No Gravatar |

    bruno97490 a raison, le PS veut éliminer tout ce qui peut les gêner dans la mise en oeuvre d’une société sociale-libérale démocrate qui accompagne le capital. D’un côté un discours du Bourget où la cible était les banques, le monde de la Finance et de l’autre côté un discours devant le monde de l’argent (La City à Londres) où il leur dit ne vous inquiétez pas on (le PS) a déjà libéralisé l’économie et.. des communistes il n’y en n’a plus en France. Bayrou appréciera.

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web