Élections présidentielles – 2ème tour – Dimanche 6 mai – Objectif : Hollande Président de la République

 

   Après ce premier tour, il est utile d’effectuer un rapide tour d’horizon des résultats et des éventualités.

 

Les Français de l’hexagone se sont plus mobilisés que les Réunionnais, le taux de participation en France étant de 79,47%.

 

Le score de François Hollande, au plan national, est de 10 273 582 voix, soit 28,63% des suffrages.

Nicolas Sarkozy, toujours au plan national,  recueille 9 753 844 voix soit 27,18%.

 

La précision répétée des sondages

 

Les sondages ne se sont pas « plantés », les deux finalistes sont bien ceux qui étaient prévus.

Et la marge d’erreur dans les résultats est faible.

 

Mais toujours est-il que les résultats sont là : il n’y a que 1,45 points entre les deux finalistes.

C’est dire que rien n’est joué.

 

À La Réunion, au vu du faible taux de participation moyen, les abstentionnistes vont être très courtisés par les représentants des deux candidats.

Au plan national, c’est essentiellement la question du report de voix qui se pose.

Que vont donc faire les candidats éliminés ?

Certains se sont déjà prononcés, dès l’annonce des résultats.

 

Marine Le Pen « Jeanne d’Arc » du futur ex-président ?

 

C’est le cas de Jean-Luc Mélenchon qui, outre Eva Joly et Philippe Poutou, a clairement appelé à voter contre Nicolas Sarkozy.

Que va faire Marine Le Pen ?

 

Notons déjà que le score exceptionnel de Marine Le Pen  en France  a éclipsé quelque peu la victoire de François Hollande ainsi que le très fort taux de participation de ce premier tour des élections présidentielles.

L’éditorialiste du journal « Les Echos », Guillaume Tabard, analyse :

« Sans se qualifier, Marine Le Pen humilie Nicolas Sarkozy, seul président sortant à ne pas finir en tête au premier tour ».

 

Va-t-elle poser ses conditions pour un soutien à ce 2e tour ? Sur quoi va-t-il porter ? 

Des places au gouvernement en cas de victoire ? Ou sur l’intégration d’éléments fondamentaux de son programme ?

 

Des précédents fâcheux avec le FN

 

Le soutien pour les prochaines législatives ?

Il y a eu des précédents.

 

Lors des législatives de juin 1988, des accords locaux de désistement réciproque entre FN et l’ancêtre de l’UMP ont eu lieu dans les Bouches-du-Rhône et le Var.

En échange, le FN avait appelé à voter pour ce parti dans presque toutes les autres circonscriptions.

 

Aux législatives de 1997, une douzaine de députés de droite recevaient le soutien du FN.

Ces députés avaient préalablement approuvé les dispositions d’un texte reprenant certains points du programme frontiste (préférence nationale et dénonciation du traité de Maastricht).

 

Mais en 2004, pour les régionales, le FN était au second tour dans quelques régions, imposant des triangulaires.

Si Sarkozy accepte les conditions du FN, il est politiquement terminé.

 

Une équation impossible pour Sarkozy

 

À titre personnel, d’une part, et l’UMP en prendrait également un sacré coup. 

Si le FN soutenait l’UMP aux prochaines élections législatives, il y a de fortes chances pour que l’UMP explose peu de temps après.

 

Et si Sarkozy ne peut pas compter sur les voix du FN, pourra-t-il rattraper son retard ?

C’est donc une équation impossible pour Sarkozy.

 

Certes, il y a bien des voix de Bayrou.

En 5 ans, il a perdu la moitié de son électorat !

 

Il ne lui reste, électoralement parlant, pas grand chose à perdre.

Il faut rappeler que le centre n’a jamais été unique.

 

Un centre déséquilibré

 

Tout le monde constate qu’il y a une multitude de centres, notamment à La Réunion.

Que les centres soient en gravitation déséquilibrée, ça n’incite pas à la confiance … tout en faisant mentir les principes géométriques.

 

Si François Bayrou « fait » Sarkozy, il n’en ressortira pas indemne politiquement.

Et son parti risque fort aussi non pas d’exploser (c’est déjà fait) mais d’être atomisé ! 

 

Alors, il joue la prudence en déclarant :

« Je vais m’adresser aux deux sélectionnés pour le second tour, je vais leur dire les sujets qui nous préoccupent et je serai attentif à leurs réponses ».

 

Avant le premier tour, en fonction de leurs pronostics (globalement avérés), les organismes de sondage donnaient Hollande vainqueur au second tour.

Pour BVA avec 57%, pour  Opinion way avec 55% ; pour Harris Interactive avec 54% ; pour LH2 avec 56% ; pour l’IFOP avec 54%.

 

Mais ils préviennent aujourd’hui : donner des évaluations précises quant aux reports de voix reste délicat.

Les reports restent donc indécis.

 

Les reports restent indécis

 

Dans une étude faite pour une chaine de télévision de service public, il est précisé ceci :

« Du fait des échantillons limités d’électeurs votant pour un candidat en particulier, notamment, on obtient des chiffres parfois assez fluctuants.

Les reports sont également difficiles à décrire, car ils dépendent naturellement des consignes – ou non consignes – données par les états-majors, mais aussi du comportement des deux candidats finalistes ».

 

Certaines indications sont pourtant là : selon cette étude, les électeurs de Marine Le Pen voteraient à 57% pour Nicolas Sarkozy, 20% pour François Hollande et 23 % s’abstiendraient.

Et de préciser ce taux de report des électeurs lepénistes vers Sarkozy a connu un bond au cours des derniers jours, si on le compare au sondage Ipsos des 18-19 avril : 45% des électeurs FN du premier tour disaient vouloir voter Sarkozy au second, 43% prévoyant de s’abstenir.

 

Quant au centre, il est égal à lui même : on la joue à droite, puis à gauche, et enfin au… centre : 40% pour Hollande, 25% pour Sarkozy et 35% d’abstention !

 

Prudence et mobilisation

 

Toutes les enquêtes sur la question des reports sont à prendre avec prudence.

Il reste donc deux semaines de campagne aux candidats pour mobiliser et faire bouger ces équilibres.

 

Et justement parce qu’elles montrent que Sarkozy ne part pas favori pour le second tour, il faut plus que jamais voter Hollande.

Il est bien évident que certains ne vont peut être pas le faire de gaité de cœur.

 

Mais si le souhait de battre Sarkozy est réel, ce n’est pas en votant blanc ou en s’abstenant qu’on pourra le faire ! La raison doit l’emporter le 6 mai.

 

Article vu 2 619 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

8 Commentaires sur

Élections présidentielles – 2ème tour – Dimanche 6 mai – Objectif : Hollande Président de la République

  • VanessaNo Gravatar |

    Hollande n’est pas le candidat idéal, bien sûr, mais c’est franchement le « top » par rapport à Sarko
    il n’y a pas photo

  • Boismery HervéNo Gravatar |

    Si Sarkozy est battu, l’UMP n’aura plus de leader et sera cliniquement morte. Dès lors, le FN deviendra la première force d’opposition et en fait la seule force organisée avec un « chef charismatique » (même s’il s’agit d’une femme…).
    La situation n’est pas sans rappeler 1981: après la défaite de Giscard, le RPR avec Chirac était devenue la seule force d’alternance. Chirac avait du reste largement contribué à l’échec de Giscard.
    Néanmoins, si Hollande a marqué un essai le 22 avril, il n’a pas pour autant gagné la partie, puisque le total des voix de gauche ne représente que 44% des votants. Il doit impérativement transformer son essai le 6 mai en mobilisant le plus large électorat possible.

  • ArsinoéNo Gravatar |

    Deux articles intéressants sur Le Monde:
    Laurent Wauquiez évoque « un devoir de compréhension » vis-à-vis de l’électorat frontière
    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/chat/2012/04/11/posez-vos-questions-a-laurent-wauquiez_1683458_1471069.html

    et un autre,
    Les modérés de l’UMP mettent en garde M. Sarkozy contre une droitisation extrême
    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/04/24/les-moderes-de-l-ump-mettent-en-garde-m-sarkozy-contre-une-droitisation-extreme_1690212_1471069.html

    conclusion: L’UMP est au bord de l’implosion ou de l’explosion, de l’atomisation.

  • Arsinoé (bis)No Gravatar |

    Et toujours dans Le Monde, la question de la survie de l’UMP est posée

    Le résultat médiocre de l’UMP pourrait remettre en question son existence

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/04/24/le-resultat-mediocre-de-l-ump-pourrait-remettre-en-question-son-existence_1690481_3232.html

  • Arsinoé (Ter)No Gravatar |

    Et pour ceux qui ne seraient pas convaincus:

    Droitisation: Sarkozy assume, l’UMP hésite

    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/droitisation-sarkozy-assume-l-ump-hesite_1107904.html

  • Arsinoé (quarter)No Gravatar |

    Finalement, Sarkozy a donc choisi

    et ça ravit le FN

    Le Front national mise sur la défaite de Sarkozy pour s’imposer à droite

    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/le-fn-mise-sur-la-defaite-de-sarkozy-pour-s-imposer-a-droite_1107237.html

  • audreyNo Gravatar |

    Comment peut on dire que hollande est top par rapport à Sarkozy alors qu’il n’a jamais gouverné un état, ni même un ministère!!!!…..Pour l’instant hollande montre juste ses grandes capacités de show man à coup de petites blagues, à rire de lui même, ce qui en soi est pathétique, mais n’a vraiment aucun charisme et aucune maitrise réelle des enjeux politiques et sociaux, ni d’un point de vue national, ni d’un point de vue international.
    Sarkozy a tenté des choses, et au final, on est moins écorché par la crise que certains de nos voisins. La France a gardé un rôle important au niveau européen et Sarkozy y est pour beaucoup.
    Voter Hollande, revient à soutenir l’augmentation des impots sur les cadres moyens et ceux qui gagnet plus que le smic, pour permettre à ceux qui se moquent du système d’en profiter encore plus.
    Il est tant de se mobiliser en masse et de voter le president sortant SARKOZY

  • jane.decerteauNo Gravatar |

    bonjour, il faut un changement car il est vrai que sarko favorise plutot les plus riches au dépend des plus pauvres. il a fait trop de réformes et des promesses qu’il n’a pas pu tenir. alors votons pour françois hollande il est sincère et calme, et juste sarko lui est très agressif, on sent que chez lui perdre est une question d’orgueil. jane

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web