Petit guide à l’usage de ceux qui aiment le transport collectif (4ème partie)

Car Jaune diapo 3  J’ai déjà évoqué dans les trois premières parties la tarification sociale, l’exigence du respect de l’accessibilité aux PMR, et la nécessaire vocation expresse du réseau Car jaune.

J’aborderai aujourd’hui le principe fondateur de la tarification unique.

Je l’ai déjà souligné sur mon blog : la tarification unique est une exigence de justice.

 

La solidarité entre les territoires est un impératif

Ainsi, l’aménagement du territoire, avec la concentration des activités économiques, industrielles et de services, a été consacré par la majorité des décideurs, sinon par tous – c’est la loi de la démocratie -, concentration qui génère des avantages, mais aussi des inconvénients.

Des avantages pour les agglomérations accueillant ces activités, au plan fiscal par exemple. Des avantages pour les autres qui offrent plutôt un cadre de vie urbaine plus agréable.

Des inconvénients pour les agglomérations qui ont les contraintes de la proximité d’entreprises aux plans urbanistique et environnemental. Des inconvénients pour les autres qui doivent faire face aux difficultés plus grandes en matière d’emplois.

Le constat est donc clair : la solidarité entre les territoires doit s’exercer pleinement.

 

Le principe de solidarité consacré par le PDT

Un débat a lieu en ce moment sur le problème de la modulation des tarifs en fonction des trajets effectués.

Ainsi, plus le trajet serait long, plus l’usager paierait.

Cette proposition est avancée en s’appuyant sur le fait que le coût du transport est plus important si plus de kilomètres sont parcourus.

Il n’est pas souhaitable qu’un tel raisonnement s’applique : ce serait pénaliser les usagers vivant en périphérie, lesquels ne bénéficient pas, à titre d’exemple, des services administratifs à proximité de leur lieu de vie.

Comment admettre que les populations de Sainte-Rose ou de Saint-Philippe, les populations des communes des hauts de l’Île ou les territoires éloignés dans les grandes villes, ne puissent pas bénéficier du même tarif de transport que les autres, et ce quel que soit le trajet ?

C’est cet état d’esprit qui a conduit le Département à adopter le principe consacré par le plan départemental des transports (PDT) de la tarification unique.

Je rappelle que le PDT a été validé par l’ensemble des conseillers généraux le 12 décembre 2012.

 

2 euros quel que soit le trajet

Dans le nouveau réseau, un usager effectuant un trajet de Saint-Benoît à Saint-Paul, de Saint-andré à Saint-Pierre, de Saint-Denis au Tampon, de Saint-Leu à Sainte-Rose, paiera 2 euros le ticket à l’unité.

Dans cette perspective, l’usager qui effectuera un trajet de Saint-André à Saint-Denis paiera aussi 2 euros.

Les tarifs jusqu’alors en vigueur selon les zones, 1,40 euro en zone 1, 2,80 euros en zone 2, et 4,20 euros en zone 3, n’existeront donc plus.

La tarification unique adoptée aurait pu, en appliquant une moyenne stricte, être de 2,80 euros (1,20 + 2,80 + 4,20 soit 8,40 divisé par 3).

Le Département a délibérément choisi de ramener le ticket à l’unité à 2 euros quel que soit le trajet effectué.

J’entends les remarques de certains qui, dans leur volonté de toujours bénéficier de plus d’avantages, auraient aimé que le ticket à l’unité sur l’ensemble du territoire soit de… 1,40 euro.

Ces personnes voudraient ainsi que le tarif pour pouvoir voyager sur toute l’Île soit aligné sur le tarif le plus bas.

Dois-je commenter ce genre de revendication excessive ?

 

L’amélioration de la vitesse commerciale

Je rappellerai simplement que l’objectif fixé pour les années futures est de respecter l’exigence d’amélioration de la vitesse commerciale, et de fidéliser le clientèle en favorisant les abonnements.

1°- L’amélioration de la vitesse commerciale.

La vente à bord affecte fortement la vitesse commerciale d’une ligne.

Pour cette raison, plusieurs actions sont menées pour favoriser la vente au sol.

Il s’agit de :

– Doubler le tarif du ticket unitaire à bord par rapport au même ticket vendu au sol,

– Limiter la vente à bord aux seuls tickets unitaires plein ou demi-tarif,

Multiplier les points de vente de titres de transport,

– Améliorer la vitesse de validation des titres de transport en instaurant un titre sans contact au moins pour les abonnements et autres titres à vue, puis aux tickets unitaires lorsque les AOTU seront aptes à prendre en charge la carte sans contact.

La fidélisation de la clientèle

2°- Fidéliser la clientèle en favorisant les abonnements.

Un travail permanent de communication à l’attention du public devra être effectué afin de persuader le plus grand nombre d’usagers réguliers de l’avantage incontestable qu’ils auraient à opter pour l’abonnement.

Je prendrai l’exemple de l’abonnement mensuel.

Son coût ne change pas : il reste de 38 euros… pour ceux qui ne bénéficient pas de la tarification sociale, qui est encore moins chère, rappelons-le.

 

En zone A actuelle un bénéfice de 18 euros aujourd’hui, de 42 euros demain

Ainsi l’usager A qui effectue le trajet quotidien de Saint-André à Saint-Denis paie actuellement 2,80 euros (1,40 euros à l’aller, 1,40 au retour).

En considérant qu’il n’emprunte pas le car le week-end, cela signifie que sur 5 jours, du lundi au vendredi, il aura à débourser 14 euros (2,80 x 5).

Ramené à 4 semaines (grosso modo à un mois), cela lui en coûtera 56 euros.

Ainsi, en optant pour l’abonnement, il fera une économie de 18 euros… rien que pour les jours ouvrables, car il lui sera possible aussi de voyager sur tout le réseau le week-end grâce à cet abonnement !

Si l’on se réfère à la nouvelle tarification unique à 2 euros, il aura à débourser 80 euros (4 x 5 x 4) s’il opte pour l’achat du titre à l’unité, contre 38 euros s’il opte pour l’abonnement. Un gain potentiel de 42 euros chaque mois !

 

En zone B actuelle un bénéfice de 74 euros aujourd’hui, de 42 euros demain.

Prenons l’usager B qui effectue le trajet quotidien de Saint-Benoît à Saint-Denis et paie actuellement 5,60 euros (2,80 euros à l’aller, 2,80 au retour).

En considérant qu’il n’emprunte pas le car le week-end, cela signifie que sur 5 jours, du lundi au vendredi, il aura à débourser 28 euros (5,60 x 5).

Ramené à 4 semaines (grosso modo à un mois), cela lui en coûtera 112 euros.

Ainsi, en optant pour l’abonnement, il fera une économie de 74 euros… pour les jours ouvrables, car il lui sera possible de voyager sur tout le réseau le week-end !

Si l’on se réfère à la nouvelle tarification unique à 2 euros, il aura à débourser 80 euros (4 x 5 x 4) s’il opte pour l’achat du titre à l’unité, contre 38 euros s’il opte pour l’abonnement.

C’est donc un gain potentiel de 42 euros chaque mois !

 

En zone C actuelle un bénéfice de 130 euros aujourd’hui, de 42 euros demain.

Prenons l’usager C qui effectue le trajet quotidien de Saint-Pierre à Saint-Denis et paie actuellement 8,40 euros (4,20 euros à l’aller, 4,20 au retour).

En considérant qu’il n’emprunte pas le car le week-end, cela signifie que sur 5 jours, du lundi au vendredi, il aura à débourser 42 euros (8,40 x 5).

Ramené à 4 semaines (grosso modo à un mois), cela lui en coûtera 168 euros.

Ainsi, en optant pour l’abonnement, il fera une économie de 130 euros… pour les jours ouvrables, car il lui sera possible de voyager sur tout le réseau le week-end !

Si l’on se réfère à la nouvelle tarification unique à 2 euros, il aura à débourser 80 euros (4 x 5 x 4) s’il opte pour l’achat du titre à l’unité, contre 38 euros s’il opte pour l’abonnement.

C’est donc un gain potentiel de 42 euros chaque mois !

 

L’abonnement, un choix judicieux pour l’avenir

Dans toutes les hypothèses, l’usager est gagnant s’il opte pour l’abonnement.

En effet, il sera amorti en 19 voyages (38 euros divisés par le coût unitaire de 2 euros) sur un mois.

En considérant quatre week-ends, avec des trajets aller et retour, cela fait déjà 16 trajets : 8 les samedis et 8 les dimanches.

 

Le choix des dépenses des usagers pour le transport

Pour conclure, je tenterai une comparaison avec les dépenses des ménages, sur la base d’une étude qui date certes de 2006.

Le budget consacré aux transports pour les ménages aux revenus les plus faibles est de 1 000 euros par an, soit plus de 83 euros par mois.

Les frais d’utilisation des véhicules (carburant, garagiste, parking…) sont d’environ 650 € par an, soit plus de 54 euros par mois.

Le poste «services» est également parmi les principaux postes du budget des ménages. L’essentiel de ce poste (50 à 60 % selon les revenus) est consacré aux assurances qui se montent en moyenne à plus de 1 400 € par an, soit plus de 116 euros par mois.

Parmi les loisirs, certains sont surtout pratiqués par les ménages les plus modestes, ainsi, les ménages du premier quartile consacrent annuellement 275 € aux jeux, aux équipements de sport, au jardin et aux animaux d’agrément, ce qui représente le tiers de leurs dépenses de loisir.

Presque un tiers est aussi consacré aux services sportifs et culturels (activités sportives, spectacles, services de télévision, jeux de hasard). Sur ce poste, les dépenses sont relativement proportionnelles aux revenus des ménages (2 à 3 %).

Les dépenses de communications sont aussi largement répandues avec une moyenne de près de 500 € annuels pour les plus faibles revenus, soit plus de 41 euros par mois.

Depuis 2006, la situation a sans doute évolué, les contraintes financières se sont peut-être aggravées. Mais a fortiori, il est opportun de réfléchir aux choix à opérer à l’avenir.

Faut-il rappeler encore une fois que le nouveau dispositif tarifaire ne concerne pas ceux qui bénéficient de la tarification sociale, et en gardent les avantages ?

Dans la 5ème partie, j’insisterai sur la formidable opportunité qui pourrait être offerte aux usagers du transport collectif de pouvoir bénéficier de l’interopérabilité.

 

Autres articles à consulter :

3 décembre 2012 : http://blog.pierreverges.fr/btp/transports-avec-le-departement-devenir-acteur-du-deplacement-durable-1ere-des-6-parties

4 décembre 2012 : http://blog.pierreverges.fr/btp/transports-avec-le-departement-devenir-acteur-du-deplacement-durable-2eme-partie-lexistant

5 décembre 2012 : http://blog.pierreverges.fr/btp/transports-avec-le-departement-devenir-acteur-du-deplacement-durable-3eme-partie-un-reseau-pour-se-deplacer-plus-vite-et-partout

6 décembre 2012 : http://blog.pierreverges.fr/btp/transports-avec-le-departement-devenir-acteur-du-deplacement-durable-4eme-partie-2-euros-pour-aller-partout-dans-lile

7 décembre 2012 : http://blog.pierreverges.fr/btp/transports-avec-le-departement-devenir-acteur-du-deplacement-durable-5eme-partie-respecter-lexigence-daccessibilite-pour-tous

8 décembre 2012 : http://blog.pierreverges.fr/btp/transports-avec-le-departement-devenir-acteur-du-deplacement-durable-6eme-et-derniere-partie-le-departement-nous-reunit

13 décembre 2012 : http://blog.pierreverges.fr/btp/transports-et-maintenant-une-nouvelle-etape-au-travail

23 janvier 2013 : http://blog.pierreverges.fr/btp/plan-departemental-des-transports-pour-une-vraie-demarche-participative

13 mars 2013 : http://blog.pierreverges.fr/btp/handicap-et-accessibilite-dans-les-transports-dans-le-droit-fil-des-preconisations-dun-rapport-senatorial-planifier-dans-une-charte-des-engagements-precis-et-chiffres

26 juin 2013 : http://blog.pierreverges.fr/transports-et-deplacements-2/transports-et-reseau-car-jaune-pour-une-politique-inclusive-avec-les-taxiteurs

9 septembre 2013 : http://blog.pierreverges.fr/transports-et-deplacements-2/transports-collectifs-un-defi-que-le-departement-relevera-malgre-linegalite-de-traitement-par-la-region

14 octobre 2013 : http://blog.pierreverges.fr/transports-et-deplacements-2/transports-mise-au-point-en-2014-sur-le-reseau-car-jaune-de-nombreux-usagers-des-transports-beneficieront-de-tarifs-adaptes-voire-de-la-gratuite

16 octobre 2013 : http://blog.pierreverges.fr/transports-et-deplacements-2/transports-avec-le-departement-une-modernisation-pour-repondre-aux-exigences-de-notre-temps

18 octobre 2013 : http://blog.pierreverges.fr/transports-et-deplacements-2/transports-le-departement-nous-rapproche-pour-aller-partout-plus-vite-et-plus-loin

 

Article vu 1 223 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web