Rétrospective 1 – Bus démesuré pour la portion nord ouest (14 mai 2010 – Vu 135 fois)

 

   14 mai 2010 – 27 juin 2012

Voilà maintenant plus de deux ans que je partage avec vous mes points de vue sur ce blog.

Plus de 1000 visites quotidiennes, parfois jusqu’à près de 3500.

 

J’y trouve là motif à poursuivre mon exercice, qui nécessite d’une part approfondissement de mes connaissances, et d’autre part effort de présentation pour vous les restituer le plus fidèlement possible.

 

J’éprouve un grand plaisir à tenter de diversifier les rubriques, et de rester fidèle à une ligne de conduite : ne pas succomber à la facilité, ne pas tomber dans l’excès de langage, ne pas me laisser aller à l’invective.

 

Vous comprendrez donc aisément que je me refuse à publier des commentaires dont les auteurs s’égareraient dans ces chemins de traverse.

 

Jusqu’au 24 juillet, j’ai décidé de procéder quotidiennement à une rétrospective des articles parus sur mon blog, en choisissant un article pour chaque mois de mai 2010 à décembre 2011, et en mentionnant pour l’article concerné le nombre de fois où il a été vu.

 

Je m’aperçois que ces articles gardent tout leur intérêt sur le plan de l’actualité.

À vous de juger. Bonne lecture !

 

***** 

 

Aujourd’hui, l’exploitation d’environ 200 bus, représente un coût annuel d’exploitation de 20 M€ (cas de la CIVIS).

Ce ratio se retrouve sur l’île de manière plus générale.

 

Aussi, sur cette base, l’exploitation de 2000 bus supplémentaires génèrerait des coûts annuels supplémentaires de l’ordre de 200 M€.

 

Si l’on considère le territoire concerné de Ste-Marie à St-Paul, nous devons prendre en compte

Une population de 304 701 habitants, soit  38,5 % de la population totale (791 621),

Ce qui donne 770 bus à prévoir sur cette partie du territoire,

Et un coût d’exploitation de 77 millions d’euros par an.

 

À cela s’ajoutera le coût d’achat des bus, au bas mot de l’ordre de 250 000 € par bus, soit pour 770 bus un coût d’investissement de 192,5 millions d’euros.

 

Sachant que les bus ont une durée de vie de l’ordre de 15 ans, cet investissement sera à renouveler à chaque période de 15 ans.  

Ce qui nous donne, pour une juste comparaison avec les rames du tram train, un coût sur 40 ans de 513 millions.

 

On a donc, pour un tel projet, un coût sur 40 ans de l’ordre

– de 513 M€ d’investissement (sans prise en compte de l’indexation),

– et de dépense d’exploitation de 77 M€ par an.

 

Soit un montant cumulé sur 40 ans de 3 593 M€.

À ce montant doit s’ajouter les coûts de réalisation d’infrastructures adaptées au TCSP bus régional.                                                                      

 

Article vu 2 136 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web