Route du littoral : chiche pour un référendum ? (volet 2/3)

 

   Le cadre juridique étant posé (voir notre article d’hier), on pourrait donc suggérer à l’équipe régionale en place l’organisation d’un référendum sur la nouvelle route du littoral.

 

Mais en mettant TOUT sur la table, sans omettre de rendre publique quelque note que ce soi, cachée dans le dernier tiroir du bureau, qui pourrait éventuellement mettre la collectivité en garde, notamment sur des forts risques de dépassement budgétaire.

 

Non pas les augmentations liées à l’indice du coût de la construction.

Elles sont incontournables : personne ne peut prédire aujourd’hui quel sera le cours réel des matières premières dans 2 ans.

 

Mais en aucun cas, ces augmentations ne pourraient représenter le double du prix initial.

 

Imaginons un peu : le coût de la route du littoral, version Didier Robert, a été fixé à 1,6 milliards d’euros.

Comment pourrait-on admettre que, au final, la route coûte, par exemple, 3 milliards d’euros ?

 

Il faudrait aussi expliquer comment la Région va financer cette route.

La direction de la Région nous dit qu’il y a  «un engagement financier garanti dans le cadre des Accords de Matignon de 2010 ». Certes.

 

Mais il faudra surtout expliquer ce saucissonnage :

 

1°- en effet, la 1e  tranche correspond à la section La Possession/Grande Chaloupe.

 

Sa «période prévisionnelle de réalisation » va de 2010 à 2015.

Le démarrage des travaux est prévu courant 2013.

L’estimation financière s’élève à 688 M€ courants.

Le mot « estimation » est bel et bien écrit sur le site de la Région.

 

2°- La deuxième tranche concerne la réalisation de la section Grande Chaloupe/Saint-Denis.

 

Elle aussi est prévue pour la période 2015 / 2020 (donc après 2014 !).

Son estimation financière s’élève à 912 M€ courants.

 

Donc un total de 1,6 milliard d’euros.

Rappelons que la route du littoral à 4 voies, elle, coûtait déjà 1,4 milliard d’euros… en 2009 !

 

En outre, le protocole de Matignon, signé en 2007 par Paul Vergès et Dominique De Villepin prévoyait la réalisation de 2 chantiers : le premier tronçon du tram train et la nouvelle route du littoral.

 

En cas de dépassement du coût de réalisation de cette dernière, les efforts étaient supportés aussi bien par l’Etat que la Région.

 

Et selon certaines informations qui m’ont été communiquées, il pourrait bien y avoir deux marchés distincts, dont la consultation des entreprises pour en connaître le coût total, lancés à des périodes différentes.


C’est une question qui mérite d’être posée et qui devrait faire l’objet du texte du  référendum soumis à consultation populaire :

 

« Accepteriez-vous que l’on  fasse la première partie de la route du littoral, de La Possession à la Grande Chaloupe, sans connaître le coût financier ferme et définitif de la 2e partie, Grande Chaloupe / Saint-Denis proposée par une entreprise ? »                                                                                                        

                                       

3ème et dernier volet demain vendredi.

      

Article vu 3 920 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

1 Commentaire sur

Route du littoral : chiche pour un référendum ? (volet 2/3)

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    et un référendum aussi pour la SPL !
    maintenant, pour la route du littoral, c’est tout ou rien, ou on la fait dans sa totalité, ou on ne la fait pas
    mais il faut que le COÜT soit connu d’avance. je ne suis pas naïf, je sais qu’il y a des surcoûts obligatoires (évolution de l’indice des TP et hausses des matériaux), mais ça c’est inévitable, on veut le VRAI COUT prévu

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web