Chronique du 28 mars 2011 – La croisière UMP continue de s’amuser…

 

LA RÉGION GUADELOUPE DÉNONCE LA PASSIVITÉ DU GOUVERNEMENT


Le Conseil régional de Guadeloupe présidé par Victorin Lurel (PS) a adopté mercredi 23 mars 2011 une motion dénonçant « la passivité et l’inertie de l’Etat » pour la prévention des risques naturels aux Antilles, en particulier en Guadeloupe.

 

Dans cette motion, votée à l’unanimité des présents (l’UMP était absente… ça vous étonne ?), les élus demandent au gouvernement

« de ne pas différer plus longtemps la prise en compte des risques naturels en Guadeloupe comme réelle priorité de l’action gouvernementale aussi bien à l’échelon central qu’au niveau local ».


« Cette motion sera le cri d’alarme d’une population qui, à raison, se sent en danger, les signaux d’alarme s’accumulent et le gouvernement semble toujours regarder ailleurs ».

 

Ailleurs que dans les conclusions du rapport 2010 de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques du Sénat, et de celui de la cour des comptes.

« Depuis la publication de ce rapport, il n’y a eu aucune réponse de la part du gouvernement », a-t-il déploré, indiquant que la motion serait transmise au gouvernement dans les meilleurs délais.


La ministre de l’outre-mer Marie-Luce Penchard fait partie des trois élus UMP au conseil régional de Guadeloupe.


DÉVELOPPEMENT ENDOGÈNE OU DÉVELOPPEMENT INDIGÈNE ?


Les responsables du tourisme des états de la Caraïbe et de l’Union Européenne ont participé au premier sommet du tourisme des pays des Caraïbes. Celui-ci se tenait à Bruxelles, dans la capitale européenne.

 

La Guadeloupe n’était pas officiellement représentée à cette importante réunion. Développement endogène ou repli sur soi ?

 

Mme Penchard estimerait-elle que le tourisme n’est pas un secteur de développement en Guadeloupe ?


UNE FRONDE CONTRE LE PACTE


Les syndicats français (la CFDT, la CGT, FO, l’UNSA,  la CFTC, la FSU et Solidaire) et la fédération des syndicats allemands  ont lancé ensemble, la fronde contre le pacte pour l’euro (et la compétitivité) impulsé par la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy.

 

« Nous, les syndicats allemands et français, nous refusons ensemble le pacte fatal et asocial que nos deux gouvernements veulent mettre en place. Nous travaillons la main dans la main sur notre chantier commun destiné à rendre l’Europe plus sociale ».


Une réaction contre «ce qu’il faut bien appeler une agression sociale caractérisée » expliquait le secrétaire général de la CGT Bernard Thibault.

«  Madame Merkel et Monsieur Sarkozy ont attaqué de front les droits des salariés en Europe avec leurs propositions en faveur d’un “pacte pour la compétitivité”.

  

« Ce pacte est une attaque contre nous tous. Ce pacte n’est pas une nouvelle déclaration d’amitié franco-allemande, mais une déclaration de guerre néo-libérale qui va creuser encore les écarts au sein de notre société » rajoutait la fédération des syndicats allemands.


PENDANT QUE L’ÎLE MAURICE PARLE DE CHANGEMENT CLIMATIQUE


Une conférence régionale sur le changement climatique s’est tenue la semaine dernière à Maurice, avec la participation d’environ 200 délégués étrangers.

 

Cette conférence s’est tenue sur le thème : « Les impacts du changement climatique, l’adaptation et la mitigation dans la région de l’ouest de l’Océan indien: des solutions à la crise ».

 

Il s’agit de fournir aux pays de la région des informations correctes qui vont les aider à améliorer leur capacité de planifier et d’implémenter des mesures visant à réduire les conséquences désastreuses du changement climatique sur les communautés et les écosystèmes.


En outre, la question du changement climatique est à l’agenda du gouvernement mauricien avec le projet de faire de Maurice une île durable, la création d’un fonds pour la sécurité alimentaire et le lancement d’un programme national sur la consommation et la production durables.

 

Cette conférence a permis  de préparer une stratégie régionale sur les implications du changement climatique dans les pays de la région et un plan régional d’adaptation face à ce problème pour les îles.


Qui représentait le Conseil régional de La Réunion ?

M’enfin, vous croyez que c’est une préoccupation de Didier Robert ?

Y’avait des kangourous à cette conférence ?

 

Article vu 1 702 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

5 Commentaires sur

Chronique du 28 mars 2011 – La croisière UMP continue de s’amuser…

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    Félicitation pour votre élection M. Vergès.
    les résultats de ces cantonales ont montré que les Réunionnais ne veulent plus de la politique actuellement menée par le gouvernement;
    c’est encourageant, il ne reste plus qu’à poursuivre les efforts pour que tout cela soit concrétisé en 2012

  • Pierre VERGESNo Gravatar |

    Merci Jean-Jacques !

  • ArsinoéNo Gravatar |

    La question de la non représentation de la Guadeloupe à ces Etats généraux pose la question – non encore résolue – de la capacité des régions d’outre-mer, d’être des interlocuteurs reconnus par leurs partenaires géographiques.
    le point de blocage ne me semble pas être lié à ces organisations régionales, mais bien au rôle et aux responsabilités (limitées) émanant du gouvernement et de l’Etat français.
    depuis des années, l’Europe demande aux RUP de s’insérer dans leur environnement géographique (certes, elle ne va pas jusqu’au bout de son raisonnement … en imposant, par exemple, l’application de certaines règles et directives ) mais côté Etat français, l’attitude est assez timorée… un réel manque de confiance vis à vis des élus ultramarins? c’est probable.

  • TipimanNo Gravatar |

    Une nouvelle Internationale? j’adhère !

  • David B.No Gravatar |

    Mes plus sincères félicitations, Pierre, toi qui a été longtemps insulté en continu par la mafia locale, parce que tu avais le tort d’être « le fils de… »
    Je savoure d’autant plus ta victoire qu’un autre « fils de… », un VRAI cette fois, a été battu par une frêle jeune femme à la volonté d’acier. Sans compter son père, candidat par procuration, qui est définitivement OUT !
    Vive l’Alliance, et aussi, vive Nassimah, que tu as su admirablement défendre contre la déferlante de haine provenant de l’UMP-FN, maintenant Vert… de dépit.

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web