À lire absolument – 50 statistiques qui en disent long sur l’économie américaine (1ère partie)

 

   Bilbo, lecteur du blog Dedefensa, a déniché un article américain qui liste 50 statistiques qui permettent de mieux appréhender l’état de santé de l’économie américaine. Le bilan de santé n’est pas brillant. En voici l’intégralité.

 

50) En 2010, le gouvernement des États-Unis a prévu d’émettre presque autant de dettes que le reste des gouvernements du monde réunis.

49) Le gouvernement américain prévoit un déficit budgétaire d’environ 1600 milliards de dollars en 2010.

 

48) Si vous dépensez un dollar chaque seconde, cela prendrait plus de 31 000 ans pour dépenser mille milliards de dollars.

 

47) En fait, si vous aviez dépensé un million de dollars chaque jour depuis la naissance du Christ, vous n’auriez toujours pas dépensé mille milliards de dollars.

 

46) Le total de la dette du gouvernement américain atteint maintenant 90% du PIB.

 

45) Le total de la dette du marché du crédit aux États-Unis, en comptant celle du gouvernement, des entreprises et des particuliers, a atteint 360% du PIB.

 

44) Les Impôts sur les bénéfices des sociétés américaines ont diminué de 55% (à 138 milliards de dollars) pour l’année se terminant au 30 septembre 2009.

 

43) Huit comtés de l’État de Californie ont désormais des taux de chômage de plus de 20%.

 

42) Dans la région de Sacramento, en Californie, une entreprise sur six a fermé.

 

41) En février 2010, il y avait 5,5 chômeurs pour chaque nouvelle offre d’emploi.

 

40) Selon une étude du PewResearch Center, environ 37% des Américains âgés de 18 à 29 ans ont été soit au chômage soit sous-employés à un moment donné au cours de la récession.

 

39) Plus de 40% des personnes employées aux États-Unis travaillent actuellement dans des emplois de service à bas salaires.

 

38) Selon un nouveau sondage, 24% des travailleurs américains disent avoir reporté l’âge prévu de leur retraite au cours des 12 derniers mois.

 

37) Plus de 1,4 millions d’Américains ont connu une faillite personnelle en 2009, ce qui représente une augmentation de 32% par rapport à 2008. De surcroît, mars 2010 a été un record absolu depuis la loi américaine sur les faillites d’octobre 2005.

 

36) Les demandes d’achat d’hypothèques aux États-Unis sont en baisse de près de 40% par rapport au mois précédent, soit leur plus bas niveau depuis avril 1997.

 

Article vu 1 393 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web