Région Limousin et Région Réunion : des analyses différentes

 

    

 

La Région Limousin a tenu récemment une assemblée plénière.

 

Les élus ont dénoncé les coupes sombres dans leur budget, coupes liées à la décision du gouvernement de geler les dotations.

 

« Asphyxie budgétaire », « atteintes aux principes d’autonomie et de libre administration des collectivités locales », « processus de déconstruction de la régionalisation », ont clamé les élus….

  

Le président de la région Limousin, Jean-Paul Denanot, a fortement dénoncé l’attitude de l’État à l’égard des collectivités.

 

Un État  qui  « réduit nos marges de manœuvres financières et fiscales et va nous contraindre à nous recentrer sur le cœur de nos compétences ».

 

Gel annoncé par le ministre du Budget, de l’ensemble des dotations aux collectivités et qui correspondra à un manque à gagner de l’ordre de 1 million d’euros en 2011 et 5 millions en 2014 pour le Limousin.

 

« Et ce, alors que les régions sont confrontées au périmètre sans cesse croissant des compétences transférées et aux sollicitations constantes de l’État sur le cofinancement de grands projets structurants,à commencer par la LGV »(Ligne à Grande Vitesse, pour le TGV), poursuit le président.

 

______________________________________________________

Une réforme fiscale désastreuse pour les régions

______________________________________________________

 

Lequel dénonce également la réforme de la fiscalité qui va supprimer, dans les recettes des institutions régionales, les taxes foncières et la taxe professionnelle (TP).

 

Celle-ci sera remplacée par de nouvelles taxes ou une dotation de compensation, mais ce que la région percevra des entreprises le sera à partir d’un taux fixé nationalement.

 

Ce qui fait conclure au président du Limousin :

« C’est la disparition de l’autonomie fiscale et financière des régions ».

 

Cette réforme fiscale devrait coûter 3,5 millions d’euros en 2011 et atteindre plus de 7 millions en 2014. Autant de manque à gagner pour la Région Limousin.

 

Mais à la Région Réunion, le président continue à dire que tout va bien.

 

Et ce « redoutable négociateur », comme l’a qualifié François Fillon, a fait perdre à La Réunion quelques millions d’euros en cautionnant cette réforme de son père politique Nicolas Sarkozy.

 

Didier Robert a créé les conditions pour la suppression de milliers d’emplois de Réunionnais, notamment dans le bâtiment.

 

On attend sa position sur le projet de loi de finances. Et on attend aussi le prochain budget de la Région.

 

Aucun doute à avoir : la section investissement n’atteindra jamais les taux qu’elle connaissait depuis 2004.

                                                    

Article vu 1 751 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

4 Commentaires sur

Région Limousin et Région Réunion : des analyses différentes

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    Didier Robert est-il toujours aussi confiant et serein? toujours aussi sûr du bien fondé de la politique de son père idéologique?

  • ArsinoéNo Gravatar |

    La région Centre a examiné ses orientations budgétaires 2011 qui prévoient notamment une hausse de la fiscalité sur le carburant. « C’est un budget inconnu, a expliqué le président François Bonneau (PS), l’Etat nous a mis à la diète, au pain sec, avec une camisole de force ». Les recettes de ce futur budget devraient ainsi être amputées d’environ 50 millions d’euros du fait de la réforme de la TP, du gel des dotations de l’Etat et des transferts de compétences non financées.

  • Arsinoé (suite)No Gravatar |

    En région Aquitaine, le président a fait part de ses vives inquiétudes concernant l’impact de réforme fiscale des collectivités locales sur les futurs investissements de la Région : selon son calcul, « la réforme de la fiscalité locale fait perdre à la Région, 245 M€ en dix ans ! » Une perte qui s’explique par l’arrêt de la taxe professionnelle depuis 2010, ajoutée à la perte du produit des taxes foncières à compter de 2011. « Avec cette réforme nous n’avons plus d’autonomie fiscale ni financière, puisque le budget des régions est rendu dépendant à 90% des dotations de l’Etat, que ce dernier a de surcroît décidé de geler pour 3 ans ! »

  • Arsinoé encoreNo Gravatar |

    La région Pays de Loire a adopté récemment un texte concernant la réforme des retraites. Elle a demandé la suspension des débats au Sénat et le retrait du projet de loi pour ouvrir des négociations avec les organisations syndicales

    Trois exemples…. mais un petit tour sur le net et vous verrez que TOUTES les régions sont inquiètes… sauf une !!!!!!

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web