Le projet socialiste 2012 – Un nouveau modèle de développement ? (26 / 30) – Le droit au mariage et à l’adoption pour tous les couples

 

Avant-propos – Les responsables politiques réunionnais, je dis bien responsables, doivent envisager de marquer d’une empreinte Réunionnaise le projet présidentiel de 2012, projet alternatif à la politique du Gouvernement Sarkozy et de ses « obligés péi ».

Mais cela ne peut se concevoir que si nous justifions notre volonté d’un traitement différencié, du fait de nos singularités,  par la prise en compte d’orientations stratégiques nationales, dont les effets doivent asseoir notre appartenance à l’ensemble républicain.

 

Vous avez tous entendu parler du projet du Parti Socialiste pour 2012. Je vous propose une série d’articles concernant ce projet.

Afin de « Rassembler les Français et retrouver la promesse Républicaine », les socialistes veulent ceci :

« Pour assurer l’égalité des genres et des familles, nous ouvrirons le droit au mariage et à l’adoption pour tous les couples ».


En 2007, Ségolène Royal voulait simplement : « Garantir l’égalité des droits pour les couples de même sexe ».

 

Par ailleurs, le patron des députés PS, Jean-Marc Ayrault, avait annoncé en janvier dernier que son groupe inscrirait « avant l’été » (en France) à l’Assemblée nationale une proposition de loi reconnaissant le mariage homosexuel.


Par cette initiative, le PS déclenchait une sorte de réplique au Conseil constitutionnel qui venait de renvoyer la balle au législateur concernant une éventuelle autorisation du mariage homosexuel en France.

 

Le PS expliquait :

«Après l’avoir déjà fait en octobre 2010 à propos de l’homoparentalité, le Conseil constitutionnel, saisi d’une question prioritaire de constitutionnalité sur le mariage des couples de même sexe, a de nouveau renvoyé le législateur à ses responsabilités ».


Ainsi, pour le PS,  la décision du Conseil indiquait « clairement que la Constitution n’empêche pas le législateur de modifier la composition du mariage ».

 

Le PS déclarait alors vouloir s’engager «à reconnaître et à protéger l’ensemble des familles et à permettre à tous les citoyens d’accéder aux mêmes droits et aux mêmes responsabilités dès son retour aux responsabilités nationales ».

 

Jean-Marc Ayrault précisait : « Le mariage homosexuel est un choix politique qui doit se faire au grand jour au Parlement, devant les Français ».


En 2008, les députés Martine Billard, Yves Cochet, Noël Mamère
 et François de Rugyavaient déposé une proposition de loi « permettant l’accès au mariage des couples
 de personnes de même sexe ».

 

La même année, les socialistes avaient eux aussi déposé une proposition de loi« visant à ouvrir le mariage aux couples de même sexe ».

 

Plus récemment, ce fut aussi la proposition de loi de Marie-George Buffet et Martine Billard et plusieurs de leurs collègues « visant à ouvrir le droit au mariage à tous les couples sans distinction de sexe ni de genre » (février 2010). Comme une autre proposition de loi de Mme Billard, sur le même thème.

 

Il n’en reste pas moins vrai que le débat tant sur le mariage homosexuel que l’homoparentalité (ou la coparentalité) n’aura pas lieu avant les élections présidentielles.

 

En revanche, cette question posée par les socialistes, abordée depuis longtemps par des élus sera un sujet lors de la campagne.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

Article vu 2 304 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

3 Commentaires sur

Le projet socialiste 2012 – Un nouveau modèle de développement ? (26 / 30) – Le droit au mariage et à l’adoption pour tous les couples

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    les « idées neuves » des socialistes, on ne les trouve que la, dans ce qui fait qu’une société évolue.
    au même titre que l’abolition de la peine de mort par Tonton

    pour le reste du programme….

  • Boismery HervéNo Gravatar |

    Il existe en France de réels problèmes sociaux bien plus urgents que ceux évoqués par ces projets balbutiants qui soulèvent de faux débats. Par référence au Droit constitutionnel,la position du PS est tout à fait erronée.

  • EricNo Gravatar |

    @Hervé
    D’accord avec vous…. partiellement.
    en effet, il existe des problèmes sociaux beaucoup plus graves (chômage, coût de la vie, éducation etc.), mais cela, à mon sens, n’empêche pas qu’il y ait des modifications dans notre société, des évolutions dans les mentalités.
    Est-ce un faux débat que d’évoquer la question du mariage des homosexuels? certes, la constitution pour l’instant est réticente à cela, mais justement, n’est-il pas tant de nettoyer cette constitution? de la rendre plus « humaine » et surtout en faisant sauter tous les verrous judéo chrétiens (notamment) qui maintiennent une société dans un carcan aujourd’hui trop petit

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web