Transports – Avec le Département, devenir acteur du déplacement durable ! (3ème partie) – Un réseau pour se déplacer plus vite et partout !

POUR UN RÉSEAU PERFORMANT, MOTEUR DES DÉPLACEMENTS ET DE L’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

 

Les orientations 

 

Dans le cadre de l’élaboration de sa nouvelle politique des transports et à l’occasion de la préparation de ses futurs contrats de transport, le Département a souhaité :

 

– Redéfinir les services du réseau Car Jaune à partir de la vocation interurbaine de ce réseau ;

– Améliorer de manière significative la qualité de service du réseau (vitesse commerciale, confort des véhicules et des gares, sécurité, facilité de passage d’un réseau à l’autre) ;

– Amener une nouvelle clientèle en proposant de nouveaux abonnements et services et en revoyant la tarification ;

– Déterminer le prix acceptable et cohérent à l’échelle du territoire.

 

  • REDÉFINIR LES SERVICES DU RÉSEAU CAR JAUNE À PARTIR DE LA VOCATION INTERURBAINE DE CE RÉSEAU 

 

Pour des raisons historiques, le réseau Car Jaune a assuré le transport des voyageurs même lorsqu’il s’agissait de dessertes locales.

 

Aujourd’hui le contexte a évolué, les AOTU se sont structurées et assurent la desserte de leur territoire respectif.

 

Face à ces évolutions, le réseau Car Jaune doit se restructurer en affirmant sa vocation interurbaine et en supprimant les dessertes locales.

 

Ces évolutions devront être construites en partenariat avec les AOTU pour que l’usager actuel du Car Jaune soit assuré de la continuité du niveau de service (tarif, temps de parcours), et ce quelque soit l’AOT responsable.

 

Pour ce faire, le Département a défini un réseau cible pour les années à venir et programmera sa mise en œuvre en développant des lignes express et en supprimant les lignes de cabotage.

 

Le réseau Car Jaune traverse un territoire couvert par cinq périmètres de Transport Urbain contigus.

 

En terme de maillage du territoire, l’affirmation de la vocation interurbaine se traduit par une organisation où le réseau armature Car Jaune est le seul réseau interurbain existant sur lequel viennent se rabattre les réseaux locaux via les arrêts mixtes, les gares routières et les futurs pôles d’échanges.

 

Cette organisation nécessite que l’ensemble des offres de transport des AOT soit coordonné et complémentaire.

 

La redéfinition des services du réseau Car Jaune prend en compte l’évolution du territoire pour répondre aux besoins de déplacements des usagers et contribuer au développement de ce territoire.

 

  • AMÉLIORER DE MANIÈRE SIGNIFICATIVE LA QUALITÉ DE SERVICE DU RÉSEAU

 

Malgré l’attention portée par le Département à la satisfaction des besoins des usagers et à la desserte du territoire, la qualité du service apportée n’est pas celle qui permettrait d’attirer davantage de clients vers le mode de transports collectifs.

 

Le diagnostic du réseau actuel tend à montrer une qualité de service non optimale sur un certain nombre de points qui sont amenés à être améliorés dans le cadre de la redéfinition des offres Car Jaune.

 

Ces points concernent : la ponctualité, la vitesse commerciale, le confort des véhicules, la tarification, la billettique, l’information voyageur, l’accessibilité, la sécurité.

 

Pour que le réseau Car Jaune représente une réelle alternative à la voiture, le Département devra donc améliorer de façon significative la qualité de service de ce réseau, tout en proposant des offres de transport complémentaires et coordonnées avec celles des AOTU.

 

  • AMENER UNE NOUVELLE CLIENTÈLE EN PROPOSANT DE NOUVEAUX ABONNEMENTS ET SERVICES ET EN REVOYANT LA TARIFICATION.

 

Dans le cadre de la redéfinition de ses services de transport, le Département souhaite amener une nouvelle clientèle, en proposant des lignes express qui desserviront les pôles générateurs de flux, en améliorant sa qualité de service et en construisant l’inter modalité avec l’ensemble des AOTU.

 

Pour qu’une personne devienne un usager du transport en commun, elle doit pouvoir voyager sans se soucier de savoir si elle emprunte un car (ou bus) pour le compte de l’une ou l’autre des AOT.

 

Ce qu’elle attend, c’est que tout s’enchaîne sans accroc et sans avoir à jongler avec plusieurs titres de transports différents.

 

Et en cas de retard ou de situation perturbée, ce qu’elle souhaite, c’est être informée le plus tôt et le mieux possible, afin de pouvoir trouver une alternative.

 

La fluidité dans la chaîne de déplacements passe par la billettique et l’interopérabilité des titres de transport, mais aussi par l’information et le service au voyageur.

 

La complémentarité du réseau Car Jaune avec les différents réseaux locaux devra être recherchée par la coordination des offres de transport en termes de continuité d’itinéraires, d’horaires, de facilité de passage d’un réseau à l’autre, permettant de gérer avec pertinence les correspondances entre réseaux via les pôles d’échanges, les arrêts mixtes ou les gares routières et par une tarification adaptée.

 

  • DÉTERMINER LE PRIX ACCEPTABLE ET COHÉRENT A L’ÉCHELLE DU TERRITOIRE

 

La tarification du nouveau réseau Car Jaune doit concilier l’équilibre économique des contrats, les objectifs commerciaux, et la nécessité de tenir compte de la situation sociale de la population et donc des usagers.

 

La tarification doit, dans un premier temps, assurer un niveau de recettes compatible avec les capacités financières de la collectivité pour que puisse être assurée une juste rémunération du transporteur.

 

L’un des principes généraux posés par la Loi d’orientation sur les Transports Intérieurs du 30 décembre 1982 est celui de la juste rémunération du transporteur assurant la couverture des coûts réels du service rendu dans des conditions normales d’organisation et de productivité.

 

Notamment, si l’organisation des contrats retenue est celle d’une Délégation de Services Publics, la différence entre les charges supportées et les recettes perçues par le transporteur donne lieu au versement par l’Autorité Organisatrice d’une contribution forfaitaire au délégataire.

 

La tarification doit par ailleurs être construite en adéquation avec les objectifs commerciaux du réseau, notamment le développement de sa fréquentation.

 

La politique tarifaire (prix unitaires, abonnements, politique de vente à bord et au sol, …) doit être suffisamment attractive pour fidéliser les clients actuels et pour convaincre de nouveaux clients.

 

Enfin, le coût du transport pour l’usager doit rester supportable et acceptable, particulièrement dans le contexte social de l’Ile de La Réunion (taux de chômage élevé, importance de la précarité, crise économique…).

 

La compétence sociale du Conseil Général et sa volonté de renforcer la cohésion sociale l’amènent à appréhender de façon vigilante la problématique du pouvoir d’achat en général et celle du coût du transport dans le budget des ménages en particulier.

 

Les éventuelles augmentations de tarifs doivent s’envisager avec des contreparties :

 

– Qualité de service ;

 

– Abonnements à un coût attractif mais à un niveau compatible avec ce que les usagers peuvent raisonnablement débourser pour une période donnée ;

 

– Harmonisation des tarifs avec ceux des réseaux urbains ;

 

– Réductions tarifaires ou gratuité pour certaines catégories d’usagers ;

 

– Possibilité d’utiliser les titres du réseau Car Jaune sur d’autres réseaux afin d’éviter les cumuls de coûts de transport pour un déplacement donné…

 

La tarification doit notamment tenir compte à la fois :

 

– Du niveau actuel des tarifs du réseau car Jaune pour que les éventuelles évolutions n’entraînent pas un effort financier trop conséquent ;

– Des tarifs des autres réseaux ;

– Du coût des autres modes de transport (coût de revient du véhicule particulier pour les mêmes parcours, pour faciliter le choix modal en faveur du transport en commun).

 

Elle doit par ailleurs être cohérente avec le recentrage du réseau Car Jaune sur sa vocation interurbaine, en favorisant les trajets longs et en pénalisant les trajets courts à l’intérieur d’un même Périmètre de Transport Urbain qui relèvent de la compétence des AOTU.

 

LES ENJEUX

 

La redéfinition des services Car Jaune s’inscrit dans un contexte global (social, économique, territorial, géographique, institutionnel) celui de La Réunion où les déplacements deviennent une difficulté pour tous.

 

La construction du nouveau réseau Car Jaune doit contribuer à répondre à des enjeux de territoire importants.

 

L’analyse du contexte global et du réseau Car Jaune existant, a permis d’identifier les enjeux suivants :

 

– Enjeu 1 : Assurer le droit à la mobilité pour tous ; 

– Enjeu 2 : Contribuer au développement du territoire ; 

– Enjeu 3 : Proposer  une alternative à la voiture ;

– Enjeu 4 : Assurer avec les AOTU aux usagers actuels du TC une continuité du service.

 

LES PRINCIPES D’ORGANISATION DU RÉSEAU CIBLE

 

L’organisation future privilégie les déplacements interurbains sur le réseau Car Jaune et favorise les déplacements internes au PTU sur les réseaux urbains.

 

Elle s’articule autour :

 

– D’une armature interurbaine composée de lignes rapides ;

 

D’interconnexions du réseau Car Jaune aux réseaux urbains pour faciliter la chaîne des déplacements ;

 

– D’une tarification adaptée ;

 

Le réseau proposé est un réseau pour tous.

 

Les dessertes sont ainsi, construites à la fois, par des accès directs, mais aussi par des accès en correspondances avec les réseaux urbains (le Port et St Denis par exemple).

 

Les services fonctionneront sur une amplitude horaire plus importante qu’actuellement, entre 4h00 du matin pour les premiers départs et 21h00 pour les dernières arrivées afin de répondre aux besoins de tous les usages sur toute la durée de la journée.

 

UN RÉSEAU DE TRANSPORT MOTEUR DU DÉVELOPPEMENT RÉUNIONNAIS

 

LES TYPES DE LIGNES (cf. cartographie générale ci-après)

 

 

Le nouveau réseau Car Jaune propose aux usagers 4 types de lignes :

 

– Z’ÉCLAIR : 

 

Des lignes longues distances, directes, rapides, avec un nombre d’arrêts minimum et favorisant une clientèle domicile-travail ;

 

– EXPRESS :

 

Des lignes rapides, avec  un nombre d’arrêts optimisés et desservant les pôles générateurs de flux et de correspondances ;

 

– SEMI-EXPRESS :

 

Des lignes desservant les arrêts les plus fréquentés ;

 

– TOURISTIQUE :

 

Une ligne assurant la desserte des zones balnéaires et des aéroports.

Chaque pôle important du territoire se voit proposer cette offre multiple avec une diversité de desserte à la fois dans les centres-villes et en périphérie.

La liaison « touristique » permet de répondre aux besoins d’un public non couvert actuellement, donc à destination d’une nouvelle clientèle, les touristes. 

Le détail des lignes (consistance des services, arrêts desservis, nombre d’aller-retour) est fourni en annexe à travers les plans et thermomètres de lignes.

 

 

LES ÉVOLUTIONS DE LA DESSERTE CAR  JAUNE 

 

PDT Bassin Ouest      PDT Bassin Est et Sud      

 

      

 

PDT Arrêts Bassin ouest St-Pierre-St-Denis

 

              

     

 

    

 

    

 

    

 

    

 

     

 

Article vu 4 511 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...

1 Commentaire sur

Transports – Avec le Département, devenir acteur du déplacement durable ! (3ème partie) – Un réseau pour se déplacer plus vite et partout !

  • JackyNo Gravatar |

    Bonsoir, se seront donc les futures lignes Car Jaune…

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web