Assemblée Nationale et parité – Et si « charité bien ordonnée commençait par soi-même » ?

 Ce mardi 9 juillet 2013, j’ai eu l’opportunité d’interpeller la ministre, madame Marylise Lebranchu, lors de la rencontre avec les élus locaux et les représentants syndicaux au Campus universitaire de Saint-Denis, salle Vladimir Canter.

 

Ma première question concernait le projet de réforme de la décentralisation, et les problèmes posés à La Réunion du fait que la compétence tourisme, que le département avait volontairement accepté de transférer à la région dès 2005, relèverait du département, tandis que les transports collectifs seraient confiés à la région, alors que la région Réunion n’exploite pas de réseau de transports !

 

La ministre m’a répondu que l’instauration d’une conférence territoriale aura pour but d’harmoniser les compétences à l’échelle de chaque région de manière consensuelle.

 

L ‘éternelle question financière    

 

Dont acte, sauf que la pierre d’achoppement est souvent la question financière, surtout dans cette période où l’Etat persiste dans le gel des dotations aux collectivités, au nom de l’effort de redressement des finances publiques, même pour les collectivités déjà très fragilisées, dans des territoires durement frappés par le chômage.

 

Ma deuxième question visait à alerter la ministre sur la situation budgétaire beaucoup plus grave que connait le département, pour la bonne et simple raison que les dépenses en matière sociale augmentent bien plus vite que les recettes, alors que les marges de manœuvre fiscale sont inexistantes.

 

La ministre m’a répondu que l’instauration d’un fonds de solidarité permettrait de corriger les situations financières dans les départements les plus exposés.

 

Dont acte, sauf que le précédent fâcheux de cette année 2013, où déjà était prévue un tel fonds, et où « le compte n’y était pas », justifie l’inquiétude des élus du conseil général.

 

« Parité bien ordonnée commence par soi-même »     

 

Ma troisième et dernière question avait trait à la parité, plus particulièrement à la réforme électorale prévue pour que l’égalité de représentation homme-femme au sein des futurs conseils départementaux, destinés à remplacer les conseils généraux, soit effective.

 

D’aucuns auraient pu penser l’exercice difficile du fait que l’élection de ces conseillers se fait au scrutin uninominal majoritaire à deux tours.

 

Mais le législateur, sous l’impulsion du gouvernement socialiste, a trouvé la solution : diviser par deux le nombre de canton afin que dans chaque canton soit élu un binôme paritaire, c’est-à-dire obligatoirement une femme et un homme.

 

Dans cette perspective, il est envisagé, si l’ensemble des élus du conseil général actuel est composé d’un chiffre impair, il est augmenté d’une unité afin de pouvoir diviser par deux. Par exemple, l’assemblée du Conseil général de notre île affichant 49 membres, élus sur 49 cantons,  il sera augmenté d’une unité, pour avoir 50 membres, élus à partir d’un nouveau découpage en 25 cantons.

 

Quand une question embarrasse, on botte en touche    

 

Et selon l’adage « charité bien ordonnée commence par soi-même », j’ai demandé à la ministre si le gouvernement ne pouvait pas envisager de réduire par deux le nombre de circonscriptions, afin que la parité s’applique aussi au sein de l’Assemblée Nationale aux députés.

 

À croire que ma question n’était pas assez claire, la ministre m’a répondu que, outre qu’elle n’était pas mandatée pour en discuter, la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques) ne se concevait pas dans l’optique d’alourdir les charges par unetelle réforme.

 

À titre anecdotique, la présidente et moi, rendant compte le lendemain mercredi, en commission permanente, de nos interventions, Jean-Jacques Vlodi, députant cumulant la fonction de vice-président du département, m’a répondu à ce propos de manière biaisée, sans juger de l’opportunité d’une telle proposition, en m’invitant à le faire le jour où je serai député.

 

Autrement dit, tout citoyen, de surcroît s’il est également élu local, ne saurait voir une de ses propositions portée par un député, et devrait attendre d’être parlementaire pour la porter lui-même. Drôle de conception ! Enfin, passons, là n’est pas la question.

 

Une proposition crédible     

 

Plus sérieusement, cette proposition me semble crédible, et applicable, comme je vais vous le démontrer.

 

Il faut savoir que la détermination du nombre de députés relève d’une loi organique (1), et le découpage des circonscriptions doit alors se faire en respectant un certain nombre de critères, définis sous le contrôle du juge constitutionnel.

 

Le découpage des circonscriptions se fait département par département, et l’écart de population d’une circonscription à l’autre ne doit pas dépasser de plus ou moins 20% la moyenne départementale, obtenue en divisant la population du département concerné par le nombre de sièges à pourvoir.

 

Comme pour la parité appliquée pour les futurs conseils départementaux, il y aura lieu d’arrondir à l’unité supérieure quand le nombre de sièges de députés à pourvoir est actuellement impair.

 

Pour les conseils départementaux, le législateur a augmenté, pour parvenir à la parité, le nombre de sièges de 55 sur tout le territoire de la République.

 

Un remodelage sans révision constitutionnelle     

 

Pour les circonscriptions législatives, cette augmentation ne pourrait être envisagée qu’à la faveur d’une révision constitutionnelle (2).

Je m’en tiendrai donc à un remodelage sans qu’il soit nécessaire de procéder à une révision de l’article 24 de la Constitution.

 

En effet, le nombre de sièges à pourvoir dans chaque département serait, en cas de nombre impair actuellement, arrondi à l’unité supérieure, sauf si le chiffre de population obtenue donne une moyenne trop basse par rapport à la moyenne nationale.

 

Bien sûr, il faut tenir compte des territoires où la population du département ou de la collectivité concernée est objectivement plus faible et hors critère, comme Wallis et Futuna par exemple. Il s’agirait alors de déroger à la règle.

 

S’agissant des circonscriptions concernant les français de l’étranger, il pourrait y avoir une réduction du nombre de députés à élire, de 11 à 8.

 

En effet, compte tenu de la faible participation des électeurs et des électrices aux scrutins dans les 11 circonscriptions créées pour les français de l’étranger, il pourrait être envisagé de réduire ces 11 circonscriptions en les regroupant en 4 circonscriptions entraînant l’élection de 8 députés, 4 femmes et 4 hommes, en binôme paritaire.

 

278 femmes dès 2017, au lieu des… 155 seulement de l’actuelle Assemblée     

 

En définitive, l’Assemblée Nationale pourrait être composée dans cette configuration de 576 membres, au lieu des 577 actuels.

 

Il pourrait alors y avoir 288 femmes dès 2017, au lieu des… 155 femmes seulement de l’actuelle Assemblée Nationale.

 

Je vous propose de trouver ci-dessous la répartition actuelle des 577 circonscriptions, à savoir des 556 circonscriptions de départements métropolitains et départements d’Outre-Mer, des 10 circonscriptions des collectivités d’Outre-Mer1 et des 11 circonscriptions des Français établis hors de France, par département et avec mention du nombre d’habitants (recensement de 2008, celui de 2009 pour la Nouvelle-Calédonie).

 

J’y ai ajouté ma proposition permettant de parvenir à la parité.

Bonne lecture !

 

(1) CONSTITUTION FRANÇAISE – TITRE IV – LE PARLEMENT –

Article 25

Une loi organique fixe la durée des pouvoirs de chaque assemblée, le nombre de ses membres, leur indemnité, les conditions d’éligibilité, le régime des inéligibilités et des incompatibilités.

Elle fixe également les conditions dans lesquelles sont élues les personnes appelées à assurer, en cas de vacance du siège, le remplacement des députés ou des sénateurs jusqu’au renouvellement général ou partiel de l’assemblée à laquelle ils appartenaient ou leur remplacement temporaire en cas d’acceptation par eux de fonctions gouvernementales.

Une commission indépendante, dont la loi fixe la composition et les règles d’organisation et de fonctionnement, se prononce par un avis public sur les projets de texte et propositions de loi délimitant les circonscriptions pour l’élection des députés ou modifiant la répartition des sièges de députés ou de sénateurs.

(2) CONSTITUTION FRANÇAISE – TITRE IV – LE PARLEMENT –

Article 24

Le Parlement vote la loi. Il contrôle l’action du Gouvernement. Il évalue les politiques publiques.

Il comprend l’Assemblée nationale et le Sénat.

Les députés à l’Assemblée nationale, dont le nombre ne peut excéder cinq cent soixante-dix-sept, sont élus au suffrage direct.

Le Sénat, dont le nombre de membres ne peut excéder trois cent quarante-huit, est élu au suffrage indirect. Il assure la représentation des collectivités territoriales de la République.

Les Français établis hors de France sont représentés à l’Assemblée nationale et au Sénat.

 

Ci-dessous la répartition des députés élus dans les circonscriptions réparties dans les différentes strates de population, et entre parenthèses la nouvelle répartition issue de ma proposition :

 

St-Pierre-et-Miquelon, 1re – 4 922  habitants – 1 (   2 )         

Wallis-et-Futuna, 1re – 13 484  habitants – 1 ( 2 )

De   30001 habitants  à    40 000 habitants  – 0 ( 2 )

De  60 001 habitants   à   70 000 habitants  – 5 ( 4 )

De  70 001  habitants  à   80 000 habitants  – 9  ( 30)

De  80 001  habitants à  90 000  habitants – 25 ( 30 )

De  90 001  habitants à 100 000  habitants – 34 ( 50 )

De 100 001  habitants à 110 000  habitants  – 122 ( 52 )

De 110 001  habitants à 120 000  habitants  – 161 ( 98 )

De 120 001  habitants à 130 000  habitants  – 154 ( 200 )

De 130 001  habitants à 140 000  habitants – 59 ( 90  )

Plus de 140 000  habitants – 6 ( 16 )

TOTAL – 577 ( 576 )

 

 Ain, Aisne, Allier, Alpes-de-Haute-Provence    

 

Circonscriptions – Numéro – Département (Population-nombre d’habitants)

 

1 – Ain, 1re ( 108 916 )  

2 – Ain, 2e  ( 123 036 )

3 – Ain, 3e  ( 116 239 )

4 – Ain, 4e  ( 120 041 )

5 – Ain, 5e  ( 113 123 )

Population totale : 581 355 soit 116 271 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  la suppression d’un siège (5 – 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 581 355 habitants, divisée par 4, soit 145 338 habitants ) trop haute  par rapport à la moyenne générale.

Donc, adjonction d’un siège supplémentaire et regroupement des circonscriptions (5 + 1) en 3 circonscriptions de population moyenne de 193 785 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 96 892 habitants.

 

6 –   Aisne, 1re  ( 104 740 )

7 –   Aisne, 2e   ( 108 843 ) 

8 –   Aisne, 3e     ( 97 161 )

9 –   Aisne, 4e   ( 113 835 )

10 – Aisne, 5e   (  114 211 )

Population totale : 538 790 soit 107 758 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  l’adjonction d’un siège supplémentaire (5 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 538 790 habitants, divisée par 6, soit 89 798 habitants ) trop basse par rapport à la moyenne générale.

Donc, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (5 – 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 269 395 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 134 697 habitants. 

 

11 – Allier, 1re ( 120 017 )

12 – Allier, 2e  ( 116 729 )

13 – Allier, 3e  ( 106 061 )

Population totale : 342 807 soit 114 269 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  la suppression d’un siège (3 – 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 342 807 habitants, divisée par 2, soit 171 134 habitants ) trop haute  par rapport à la moyenne générale.

Donc, adjonction d’un siège supplémentaire et regroupement des circonscriptions (3 + 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 171 403 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 85 701 habitants.


14 – Alpes-de-Haute-Provence, 1re ( 77 286 )

15 – Alpes-de-Haute-Provence, 2e  ( 80 679 )

Population totale : 157 965 soit 78 982 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscription de 157 965 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 78 982 habitants.

 

Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Ardèche, Ardennes    

 

16 – Hautes-Alpes, 1re  ( 72 123 )

17 – Hautes-Alpes, 2e   ( 62 082 )

Population totale : 134 205 soit 67 102 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscription de 134 205 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 67 102 habitants.

 

18 – Alpes-Maritimes, 1re ( 134 516 )

19 – Alpes-Maritimes, 2e  ( 113 039 )

20 – Alpes-Maritimes, 3e ( 135 868 )

21 – Alpes-Maritimes, 4e  ( 117 964 )

22 – Alpes-Maritimes, 5e  ( 123 559 )

23 – Alpes-Maritimes, 6e  ( 104 739 )

24 – Alpes-Maritimes, 7e  ( 131 900 )

25 – Alpes-Maritimes, 8e  ( 114 748 )

26 – Alpes-Maritimes, 9e  ( 108 095 )

Population totale : 1 084 428 soit 120 492 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  l’adjonction d’un siège supplémentaire (9 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit  1 084 428 habitants, divisée par 10, soit 108 084 habitants ) acceptable par rapport à la moyenne générale.

Mais, dans la perspective de remodelage acceptable sur l’ensemble des circonscriptions, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (9 – 1) en 4 circonscriptions de population moyenne de 271 107 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 135 553 habitants. 

 

27 – Ardèche, 1re (  97 839 )

28 – Ardèche, 2e  ( 119 533 )

29 – Ardèche, 3e   ( 94 080 ) 

Population totale : 311 452 soit 103 817 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  la suppression d’un siège (3 – 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 311 452 habitants, divisée par 2, soit 155 726 habitants ) trop haute  par rapport à la moyenne générale.

Donc, adjonction d’un siège supplémentaire et regroupement des circonscriptions (3 + 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 155 726 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 77 863 habitants.


30 – Ardennes, 1re ( 103 979 )

31 – Ardennes, 2e.    ( 96 128 ) 

32 – Ardennes, 3e    ( 84 090 )

Population totale : 284 197 soit 94 732 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  l’adjonction d’un siège supplémentaire (3 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 284 197 habitants, divisée par 4, soit 71 049 habitants ) trop basse par rapport à la moyenne générale.

Donc, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (3 – 1) en 1 circonscription de 284 197 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 142 098 habitants. 


Ariège, Aube, Aude, Aveyron,Bouches-du-Rhône    

 

33 – Ariège, 1re ( 69 910 )

34 – Ariège, 2e  ( 80 291 )

Population totale : 150 201 soit 75 100 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscription de 150 201 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 75 100 habitants.


35 – Aube, 1re  ( 93 240 )

36 – Aube, 2e  ( 105 078 )

37 – Aube, 3e  ( 103 009 )

Population totale : 301 327 soit 100 442 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  la suppression d’un siège (3 – 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 301 327 habitants, divisée par 2, soit 150 663 habitants ) trop haute  par rapport à la moyenne générale.

Donc, adjonction d’un siège supplémentaire et regroupement des circonscriptions (3 + 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 150 663 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 75 331 habitants.

 

38 – Aude, 1re ( 127 122 )

39 – Aude, 2e  ( 105 922 )

40 – Aude, 3e  ( 116 193 )

Population totale : 349 237 soit 116 412 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  la suppression d’un siège (3 – 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 349 237 habitants, divisée par 2, soit 174 618 habitants ) trop haute  par rapport à la moyenne générale.

Donc, adjonction d’un siège supplémentaire et regroupement des circonscriptions (3 + 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 174 618 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 87 309 habitants.

 

41 – Aveyron, 1re ( 100 684 )

42 – Aveyron, 2e    ( 87 123 )

43 – Aveyron, 3e    (88 082 )

Population totale : 275 889 soit 91 963 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  l’adjonction d’un siège supplémentaire (3 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit  275 889 habitants, divisée par 4, soit 68 972 habitants ) trop basse par rapport à la moyenne générale.

Donc, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (3 – 1) en 1 circonscription de population moyenne de 275 889 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 137 944 habitants. 

 

44 – Bouches-du-Rhône, 1re   ( 114 331 )

45 – Bouches-du-Rhône, 2e    ( 114 826 )

46 – Bouches-du-Rhône, 3e    ( 125 343 )

47 – Bouches-du-Rhône, 4e    ( 127 389 )

48 – Bouches-du-Rhône, 5e    ( 118 848 )

49 – Bouches-du-Rhône, 6e    ( 118 549 )

50 – Bouches-du-Rhône, 7e    ( 132 134 )

51 – Bouches-du-Rhône, 8e    ( 122 327 )

52 – Bouches-du-Rhône, 9e   ( 120 907 )

53 – Bouches-du-Rhône, 10e  ( 124 876 )

54 – Bouches-du-Rhône, 11e   ( 113 152 )

55 – Bouches-du-Rhône, 12e  ( 120 867 )

56 – Bouches-du-Rhône, 13e  ( 124 604 )

57 – Bouches-du-Rhône, 14e   ( 137 718 )

58 – Bouches-du-Rhône, 15e  ( 126 142 )

59 – Bouches-du-Rhône, 16e  ( 123 991 )

Population totale : 1 966 004 soit 122 875 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 8 circonscriptions de 245 750 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 122 875 habitants.

 

Calvados,  Cantal, Charente,  Charente-Maritime, Cher     

 

60 – Calvados, 1re ( 110 067 )

61 – Calvados, 2e   ( 107 323 )

62 – Calvados, 3e   ( 107 276 )

63 – Calvados, 4e   ( 123 335 )

64 – Calvados, 5e  ( 108 554 )

65 – Calvados, 6e   ( 121 651 )

Population totale : 678 206 soit 113 034 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 3 circonscriptions de 226 068 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 113 034 habitants.

 

66 – Cantal, 1re ( 82 839 )

67 – Cantal, 2e   ( 65 898 )

Population totale : 145 737 soit 72 868 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscription de 145 737 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 72 868 habitants.


68 – Charente, 1re ( 120 350 )

69 – Charente, 2e   ( 112 427 )

70 – Charente, 3e   ( 118 804 )

Population totale :  351 581 soit 117 193 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  la suppression d’un siège (3 – 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 351 581 habitants, divisée par 2, soit 175 790 habitants ) trop haute  par rapport à la moyenne générale.

Donc, adjonction d’un siège supplémentaire et regroupement des circonscriptions (3 + 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 175 790 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 87 895 habitants.


71 – Charente-Maritime, 1re ( 135 046 )

72 – Charente-Maritime, 2e  ( 129 582 )

73 – Charente-Maritime, 3e  ( 106 388 )

74 – Charente-Maritime, 4e  ( 110 455 )

75 – Charente-Maritime, 5e  ( 130 243 )

Population totale : 611 714 soit 122 342 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  la suppression d’un siège (5 – 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 611 714 habitants, divisée par 4, soit 152 928 habitants ) trop haute  par rapport à la moyenne générale.

Donc, adjonction d’un siège supplémentaire et regroupement des circonscriptions (5 + 1) en 3 circonscriptions de population moyenne de 203 904 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 101 952 habitants.

 

76 – Cher, 1re  ( 101 279 ) 

77 – Cher, 2e     ( 95 521 )

78 – Cher, 3e   ( 116 451 )

Population totale : 313 251 soit 104 417 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  la suppression d’un siège (3 – 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 313 251 habitants, divisée par 2, soit 156 625 habitants ) trop haute  par rapport à la moyenne générale.

Donc, adjonction d’un siège supplémentaire et regroupement des circonscriptions (3 + 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 156 625 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 78 312 habitants.

 

Corrèze, Côte-d’Or, Côtes-d’Armor, Creuse, Dordogne, Doubs

 

79 – Corrèze, 1re ( 121 830 )

80 – Corrèze, 2e  ( 121 066 )

Population totale : 242 896 soit 121 448 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscription de 242 896 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 121 448 habitants.

 

81 – Côte-d’Or, 1re ( 107 281 )

82 – Côte-d’Or, 2e  ( 109 001 )

83 – Côte-d’Or, 3e  ( 104 584 )

84 – Côte-d’Or, 4e  (   89 302 )

85 – Côte-d’Or, 5e   ( 111 440 )

Population totale :  521 608 soit 104 321 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  l’adjonction d’un siège supplémentaire (5 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit  521 608 habitants, divisée par 6, soit 86 934 habitants ) trop basse par rapport à la moyenne générale.

Donc, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (5 – 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 260 804 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 130 402 habitants. 

 

86 – Côtes-d’Armor, 1re   ( 121 242 )

87 – Côtes-d’Armor, 2e    ( 116 657 )

88 – Côtes-d’Armor, 3e    ( 113 671 )

89 – Côtes-d’Armor, 4e    ( 104 748 )

90 – Côtes-d’Armor, 5e    ( 125 252 )

Population totale : 581 570 soit 116 314 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  la suppression d’un siège (5 – 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 581 570 habitants, divisée par 4, soit 145 392 habitants ) trop haute  par rapport à la moyenne générale.

Donc, adjonction d’un siège supplémentaire et regroupement des circonscriptions (5 + 1) en 3 circonscriptions de population moyenne de 193 856 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 96 928 habitants.

 

91 – Creuse, 1re   ( 123 907 )

Population totale : 123 907 soit 123 907 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscription de 123 907 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 61 953 habitants.


92 – Dordogne, 1re   ( 102 171 )

93 – Dordogne, 2e    ( 106 695 )

94 – Dordogne, 3e    (   89 419 )

95 – Dordogne, 4e    ( 111 103 )

Population totale : 409 388 soit 102 347 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 2 circonscriptions de 204 694 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 102 347 habitants.


96 –   Doubs, 1re ( 115 634 )

97-    Doubs, 2e  ( 110 362 )

98 –   Doubs, 3e  (   94 462 )

99 –   Doubs, 4e  (   96 353 )

100 – Doubs, 5e  ( 105 874 )

Population totale : 522 685 soit 104 537 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  l’adjonction d’un siège supplémentaire ((5 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 522 685 habitants, divisée par 6, soit 104 537 habitants ) acceptable par rapport à la moyenne générale.

Mais, dans la perspective de remodelage acceptable sur l’ensemble des circonscriptions, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (5 – 1) en 4 circonscriptions de population moyenne de 261 342 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 130 671 habitants. 


Drôme, Eure, Eure-et-Loir, Finistère, Corse-du-Sud, Haute-Corse     

 

101 – Drôme, 1re ( 109 691 )

102 – Drôme, 2e  ( 116 777 )

103 – Drôme, 3e  ( 126 490 )

104 – Drôme, 4e  ( 125 111 )

Population totale : 478 069 soit 119 517 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 2 circonscriptions de 239 034 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 119 517 habitants.


105 – Eure, 1re ( 123 322 )

106 – Eure, 2e  ( 106 626 )

107 – Eure, 3e  ( 105 205 )

108 – Eure, 4e  ( 121 069 )

109 – Eure, 5e  ( 120 865 )

Population totale : 576 887 soit 115 377 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  l’adjonction d’un siège supplémentaire (5 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit  576 887 habitants, divisée par 6, soit 96 147 habitants ) acceptable par rapport à la moyenne générale.

Mais, dans la perspective de remodelage acceptable sur l’ensemble des circonscriptions, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (5 – 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 288 443 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 144 221 habitants. 


110 – Eure-et-Loir , 1re ( 122 178 )

111 – Eure-et-Loir , 2e  ( 108 858 )

112 – Eure-et-Loir , 3e   ( 99 466 )

113 – Eure-et-Loir , 4e   ( 93 057 )

Population totale : 423 559 soit 105 889 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 2 circonscriptions de 211 779 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 105 889 habitants.

 

114 – Finistère, 1re ( 116 190 )

115 – Finistère, 2e  ( 123 919 )

116 – Finistère, 3e  ( 115 653 )

117 – Finistère, 4e  ( 106 027 )

118 – Finistère, 5e  ( 118 168 )

119 – Finistère, 6e  ( 113 439 )

120 – Finistère, 7e  ( 95 186 )

121 – Finistère, 8e  ( 101 927 )

Population totale : 890 509 soit 111 313 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 4 circonscriptions de 222 627 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 111 313 habitants.


122- Corse-du-Sud, 1re ( 69 899 ) 

123 – Corse-du-Sud, 2e  ( 71 054 )

Population totale : 140 953 soit 70 476 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscription de 140 953 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 70 476 habitants.


124 – Haute-Corse, 1re ( 87 814 )

125 – Haute-Corse, 2e  ( 74 199 )

Population totale : 162 013 soit 81 006 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscription de 162 013 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 81 006 habitants.

 

 Gard, Haute-Garonne, Gers, Gironde     

 

126 – Gard, 1re ( 128 826 )

127 – Gard, 2e   ( 106 718 )

128 – Gard, 3e   ( 114 621 )

129 – Gard, 4e   ( 113 496 )

130 – Gard, 5e   ( 120 275 )

131 – Gard, 6e    ( 110 387 )

Population totale : 694 323 soit 115 720 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 3 circonscriptions de 231 441 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 115 720 habitants.

 

132- Haute-Garonne, 1re  ( 126 353 )

133 – Haute-Garonne, 2e   ( 136 216 )

134 – Haute-Garonne, 3e  ( 109 578 )

135 – Haute-Garonne, 4e  ( 116 422 )

136 – Haute-Garonne, 5e  ( 121 858 )

137 – Haute-Garonne, 6e  ( 138 018 )

138 – Haute-Garonne, 7e  ( 124 522 )

139 – Haute-Garonne, 8e  ( 104 341 )

140 – Haute-Garonne, 9e  ( 127 492 )

141 – Haute-Garonne, 10e ( 112 544 )

Population totale : 1 217 344 soit 121 734 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 5 circonscriptions de 243 468 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 121 734 habitants.


142 – Gers , 1re ( 95 676 ) 

143 – Gers , 2e  ( 89 590 )

Population totale : 185 266 soit 92 633 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscription de 185 266 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 92 663 habitants.


144 – Gironde, 1re  ( 132 602 )

145 – Gironde, 2e    ( 110 893 )

146 – Gironde, 3e    ( 123 984 )

147 – Gironde, 4e    ( 128 754 )

148 – Gironde, 5e    ( 133 106 )

149 – Gironde, 6e    ( 129 976 )

150 – Gironde, 7e    ( 102 407 )

151 – Gironde, 8e     ( 116 226 )

152 – Gironde, 9e     ( 112 551 )

153 – Gironde, 10e   ( 107 753 )

154 – Gironde, 11e    ( 118 741 )

155 – Gironde, 12e   ( 104 283 )

Population totale :  1 421 276 soit 118 439 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 6 circonscriptions de 236 879 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 118 439 habitants.


Hérault, Ille-et-Vilaine, Indre, Indre-et-Loire, Isère     

 

156 – Hérault, 1re  ( 109 120 )

157 – Hérault, 2e    ( 106 861 )

158 – Hérault, 3e   ( 106 065 )

159 – Hérault, 4e   ( 125 809 )

160 – Hérault, 5e   ( 114 266 )

161 – Hérault, 6e    ( 121 320 )

162 – Hérault, 7e    ( 121 092 )

163 – Hérault, 8e    ( 113 104 )

164 – Hérault, 9e    ( 102 161 )

Population totale : 1 019 798 soit 113 310 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  l’adjonction d’un siège supplémentaire (9 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit  1 019 798 habitants, divisée par 10, soit 101 979 habitants ) acceptable par rapport à la moyenne générale.

Mais, dans la perspective de remodelage acceptable sur l’ensemble des circonscriptions, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (9 – 1) en 4 circonscriptions de population moyenne de 254 949 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 127 474 habitants. 


165 – Ille-et-Vilaine, 1re ( 125 275 )

166 – Ille-et-Vilaine, 2e  ( 124 972 )

167 – Ille-et-Vilaine, 3e   ( 114 313 )

168 – Ille-et-Vilaine, 4e  ( 114 258 )

169 – Ille-et-Vilaine, 5e  ( 130 904 )

170 – Ille-et-Vilaine, 6e  ( 113 017 )

171 – Ille-et-Vilaine, 7e   ( 119 894 )

172 – Ille-et-Vilaine, 8e  ( 124 956 ) 

Population totale : 967 589 soit 120 948 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 4 circonscriptions de 241 897 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 120 948 habitants.


173 – Indre, 1re ( 113 301 ) 

174 – Indre, 2e  ( 118 703 )

Population totale : 232 004 soit 116 002  par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscription de 232 004 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 116 002 habitants.


175 – Indre-et-Loire, 1re ( 118 922 )

176 – Indre-et-Loire, 2e  ( 112 308 )

177 – Indre-et-Loire, 3e  ( 124 457 )

178 – Indre-et-Loire, 4e  ( 121 449 )

179 – Indre-et-Loire, 5e  ( 108 270 )

Population totale : 585 406 soit 117 081 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  la suppression d’un siège (5 – 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 585 406 habitants, divisée par 4, soit 146 351 habitants ) trop haute  par rapport à la moyenne générale.

Donc, adjonction d’un siège supplémentaire et regroupement des circonscriptions (5 + 1) en 3 circonscriptions de population moyenne de 195 135 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 97 567 habitants.


180 – Isère, 1re  ( 124 321 )

181 – Isère, 2e    ( 121 226 )

182 – Isère, 3e   ( 106 642 )

183 – Isère, 4e    ( 115 577 )

184 – Isère, 5e    ( 131 474 )

185 – Isère, 6e    ( 107 360 )

186 – Isère, 7e     ( 118 631 )

187 – Isère, 8e    ( 106 129 )

188 – Isère, 9e    ( 127 156 )

189 – Isère, 10e  ( 130 144 )

Population totale : 1 188 660 soit 118 866 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 5 circonscriptions de 237 732 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 118 866 habitants.


Jura, Landes, Loir-et-Cher, Loire, Haute-Loire      

 

190 – Jura , 1re ( 85 995 )

191 – Jura , 2e   ( 79 103 )

192 – Jura , 3e   ( 95 642 )

Population totale : 260 740 soit 86 913 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  l’adjonction d’un siège supplémentaire (3 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit   260 740 habitants, divisée par 4, soit 65 185 habitants ) trop basse par rapport à la moyenne générale.

Donc, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (3 – 1) en 1 circonscription de population moyenne de 260 740 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 130 370 habitants. 


193 – Landes, 1re  ( 122 988 )

194 – Landes, 2e   ( 131 705 )

195 – Landes, 3e   ( 118 449 )

Population totale : 373 142 soit 124 380 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  la suppression d’un siège (3 – 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 373 142 habitants, divisée par 2, soit 186 571 habitants ) trop haute  par rapport à la moyenne générale.

Donc, adjonction d’un siège supplémentaire et regroupement des circonscriptions (3 + 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 186 571 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 93 285 habitants.


196 – Loir-et-Cher, 1re ( 113 118 )

197 – Loir-et-Cher, 2e  ( 105 511 )

198 – Loir-et-Cher, 3e ( 107 970 )

Population totale : 326 599 soit 108 866 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  la suppression d’un siège (3 – 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 326 599 habitants, divisée par 2, soit 163 299 habitants ) trop haute  par rapport à la moyenne générale.

Donc, adjonction d’un siège supplémentaire et regroupement des circonscriptions (3 + 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 163 299 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 81 649 habitants.


199 – Loire, 1re ( 109 186 )

200 – Loire, 2e (   99 490 )

201 – Loire, 3e  ( 117 742 )

202 – Loire, 4e  ( 137 935 )

203 – Loire, 5e  ( 140 252 )

204 – Loire, 6e  ( 137 471 )

Population totale : 742 076 soit 123 679 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 3 circonscriptions de 247 358 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 123 679 habitants.


205 – Haute-Loire , 1re ( 122 200 )

206 – Haute-Loire , 2     (  99 634 )

Population totale : 221 834 soit 110 917 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscription de 221 834 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 110 917 habitants.


Loire-Atlantique, Loiret, Lot, Lot-et-Garonne, Lozère, Maine-et-Loire     

 

207 – Loire-Atlantique, 1re    ( 107 015 )

208 – Loire-Atlantique, 2e     ( 127 902 )

209 – Loire-Atlantique, 3e     ( 124 734 )

210 – Loire-Atlantique, 4e     ( 108 694 )

211 – Loire-Atlantique, 5e      ( 136 990 )

212 – Loire-Atlantique, 6e      ( 141 334 )

213 – Loire-Atlantique, 7e      ( 122 193 )

214 – Loire-Atlantique, 8e      ( 112 593 )

215 – Loire-Atlantique, 9e      ( 137 216 )

216 – Loire-Atlantique, 10e    ( 137 200 )

Population totale : 1 255 871 soit 125 587 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 5 circonscriptions de 251 174 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 125 587 habitants.

 

217 – Loiret, 1re   ( 109 577 )

218 – Loiret, 2e    ( 125 292 )

219 – Loiret, 3e    (  98 054 )

220 – Loiret, 4e   ( 106 592 )

221 – Loiret, 5e    ( 104 921 )

222 – Loiret, 6e    ( 106 332 )

Population totale : 651 398 soit 108 566 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 3 circonscriptions de 217 132 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 108 566 habitants.


223 – Lot , 1re ( 90 266 )

224 – Lot , 2e  ( 82 530 )

Population totale : 172 796 soit 86 398 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscription de 172 796 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 86 398 habitants.


225 – Lot-et-Garonne , 1re  ( 120 612 )

226 – Lot-et-Garonne , 2e   ( 103 478 )

227 – Lot-et-Garonne , 3e   ( 102 309 )

Population totale : 326 399 soit 108 799 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  la suppression d’un siège (3 – 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 326 399 habitants, divisée par 2, soit 163 199 habitants ) trop haute  par rapport à la moyenne générale.

Donc, adjonction d’un siège supplémentaire et regroupement des circonscriptions (3 + 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 163 199 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 81 599 habitants.


228 – Lozère, 1re  ( 76 973 )

Population totale : 76 973 soit 76 973 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscription de 76 973 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 38 488 habitants.

 

229 – Maine-et-Loire , 1re  ( 124 008 ) 

230 – Maine-et-Loire , 2e   ( 121 090 )

231 – Maine-et-Loire , 3e    (   94 910 )

232 – Maine-et-Loire , 4e   ( 100 463 )

233 – Maine-et-Loire , 5e   ( 105 202 )

234 – Maine-et-Loire , 6e   ( 125 668 )

235 – Maine-et-Loire , 7e   ( 103 482 )

Population totale : 774 823 soit 110 689 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  l’adjonction d’un siège supplémentaire (7 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit   774 823 habitants, divisée par 8, soit 96 852 habitants ) acceptable par rapport à la moyenne générale.

Mais, dans la perspective de remodelage acceptable sur l’ensemble des circonscriptions, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (7 – 1) en 3 circonscriptions de population moyenne de 258 274 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 129 137 habitants. 


Manche, Marne, Haute-Marne, Mayenne, Meurthe-et-Moselle, Meuse    

 

236 – Manche, 1re ( 114 684 )

237 – Manche, 2e   ( 122 311 )

238 – Manche, 3e  ( 135 675 )

239 – Manche, 4e  ( 124 267 )

Population totale : 496 937 soit 124 234 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 2 circonscriptions de 248 468 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 124 234 habitants.


240 – Marne, 1re ( 111 689 ) 

241 – Marne, 2e   ( 113 235 )

242 – Marne, 3e  ( 116 001 )

243 – Marne, 4e  ( 121 129 )

244 – Marne, 5e  ( 103 956 )

Population totale : 566 010 soit 113 202 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  l’adjonction d’un siège supplémentaire (5 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit    566 010 habitants, divisée par 6, soit 94 335 habitants ) acceptable par rapport à la moyenne générale.

Mais, dans la perspective de remodelage acceptable sur l’ensemble des circonscriptions, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (5 – 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 283 005 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 141 502 habitants. 


245 – Haute-Marne , 1re ( 98 859 )

246 – Haute-Marne , 2e  ( 87 611 )

Population totale : 186 470 soit 93 235 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscription de 186 470 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 93 235 habitants.

 

247 – Mayenne, 1re ( 101 214 )

248 – Mayenne, 2e  ( 104 260 )

249 – Mayenne, 3e  (   97 509 )

Population totale : 302 983 soit 100 994 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  la suppression d’un siège (3 – 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 302 983 habitants, divisée par 2, soit 151 491 habitants ) trop haute  par rapport à la moyenne générale.

Donc, adjonction d’un siège supplémentaire et regroupement des circonscriptions (3 + 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 151 491habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 75 745 habitants.


250 – Meurthe-et-Moselle, 1re ( 131 017 )

251 – Meurthe-et-Moselle, 2e   ( 117 596 )

252 – Meurthe-et-Moselle, 3e  ( 122 361 )

253 – Meurthe-et-Moselle, 4e  ( 131 280 )

254 – Meurthe-et-Moselle, 5e  ( 105 387 )

255 – Meurthe-et-Moselle, 6e  ( 122 127 )

Population totale : 729 768 soit 121 628 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 3 circonscriptions de 243 256 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 121 628 habitants.


256 – Meuse, 1re ( 107 164 )

257 – Meuse, 2e   (  87 054 )

Population totale : 194 218 soit 97 109 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscription de 194 218 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 97 109 habitants.


Morbihan,  Moselle, Nièvre, Nord     

 

258 – Morbihan, 1re ( 126 860 )

259 – Morbihan, 2e  ( 118 406 )

260 – Morbihan, 3e  ( 113 508 )

261 – Morbihan, 4e   ( 131 074 )

262 – Morbihan, 5e  ( 109 547 )

263 – Morbihan, 6e  ( 110 639 )

Population totale : 710 034 soit 118 339 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 3 circonscriptions de 236 678 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 118 339 habitants.


264 – Moselle, 1re ( 121 762 )

265 – Moselle, 2e  ( 110 180 )

266 – Moselle, 3e  ( 110 380 )

267 – Moselle, 4e  ( 108 362 )

268 – Moselle, 5e  ( 100 879 )

269 – Moselle, 6e  ( 106 636 )

270 – Moselle, 7e  ( 127 192 )

271 – Moselle, 8e  ( 125 753 )

272 – Moselle, 9e  ( 131 086 )

Population totale : 1 042 230 soit 115 803 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de l’adjonction d’un siège supplémentaire (9 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit    1 042 230 habitants, divisée par 10, soit 104 223 habitants ) acceptable par rapport à la moyenne générale.

Mais, dans la perspective de remodelage acceptable sur l’ensemble des circonscriptions, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (9 – 1) en 4 circonscriptions de population moyenne de 260 557 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 130 278 habitants. 


273 – Nièvre, 1re ( 109 944 )

274 – Nièvre, 2e  ( 110 709 )

Population totale : 220 653 soit 110 326 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscription de 220 653 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 110 326 habitants.


275 – Nord, 1re   ( 115 828 )

276 – Nord, 2e    ( 135 808 )

277 – Nord, 3e    ( 143 003 )

278 – Nord, 4e   ( 136 070 )

279 – Nord, 5e   ( 128 481 )

280 – Nord, 6e   ( 106 868 )

281 – Nord, 7e    ( 101 261 )

282 – Nord, 8e   ( 121 529 )

283 – Nord, 9e   ( 128 739 )

284 – Nord, 10e ( 111 835 )

285 – Nord, 11e ( 136 928 )

286 – Nord, 12e ( 126 133 )

287 – Nord, 13e ( 128 788 )

288 – Nord, 14e ( 126 293 )

289 – Nord, 15e ( 120 539 )

290 – Nord, 16e ( 117 255 )

291 – Nord, 17e ( 105 946 )

292 – Nord, 18e ( 124 557 )

293 – Nord, 19e ( 115 932 )

294 – Nord, 20e ( 112 875 )

295 – Nord, 21e ( 120 290 )

Population totale : 2 564 958 soit 122 140 par circonscription

  

Ma proposition :

L’hypothèse de l’adjonction d’un siège supplémentaire (21 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit     2 564 958 habitants, divisée par 22, soit 116 589 habitants ) acceptable par rapport à la moyenne générale.

Mais, dans la perspective de remodelage acceptable sur l’ensemble des circonscriptions, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (21 – 1) en 10 circonscriptions de population moyenne de 256 495 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 128 247 habitants. 

 

Oise, Orne, Pas-de-Calais,  Puy-de-Dôme     

 

296 – Oise, 1re ( 115 154 )

297 – Oise, 2e  ( 116 971 )

298 – Oise, 3e  ( 116 901 )

299 – Oise, 4e  ( 126 741 )

300 – Oise, 5e  ( 102 084 )

301 – Oise, 6e  ( 107 723 )

302 – Oise, 7e  ( 114 151 )

Population totale : 799 725 soit 114 246 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de l’adjonction d’un siège supplémentaire (7 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit      799 725 habitants, divisée par 8, soit 99 965 habitants ) acceptable par rapport à la moyenne générale.

Mais, dans la perspective de remodelage acceptable sur l’ensemble des circonscriptions, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (7 – 1) en 3 circonscriptions de population moyenne de 266 575 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 133 287 habitants. 


303 – Orne , 1re ( 101 480 )

304 – Orne , 2e  (  92 640 )

305 – Orne , 3e  (  98 162 )

Population totale : 292 282 soit 97 427 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  la suppression d’un siège (3 – 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 292 282 habitants, divisée par 2, soit 146 141 habitants ) trop haute  par rapport à la moyenne générale.

Donc, adjonction d’un siège supplémentaire et regroupement des circonscriptions (3 + 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 146 141 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 73 070 habitants.


306 – Pas-de-Calais, 1re ( 134 061 )

307 – Pas-de-Calais, 2e  ( 115 006 )

308 – Pas-de-Calais, 3e  ( 123 857 )

309 – Pas-de-Calais, 4e  ( 112 612 )

310 – Pas-de-Calais, 5e  ( 126 119 )

311 – Pas-de-Calais, 6e  ( 115 923 )

312 – Pas-de-Calais, 7e  ( 126 833 )

313 – Pas-de-Calais, 8e  ( 123 880 )

314 – Pas-de-Calais, 9e  ( 103 646 )

315 – Pas-de-Calais, 10e ( 121 119 )

316 – Pas-de-Calais, 11e ( 130 726 )

317 – Pas-de-Calais, 12e ( 125 749 )

Population totale : 1 459 531 soit 121 627 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 6 circonscriptions de 243 255 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 121 627 habitants.

 

318 – Puy-de-Dôme, 1re ( 136 420 )

319 – Puy-de-Dôme, 2e  ( 110 314 )

320 – Puy-de-Dôme, 3e  ( 119 581 )

321 – Puy-de-Dôme, 4e  ( 132 490 )

322 – Puy-de-Dôme, 5e  ( 129 680 )

Population totale : 628 485 soit 125 697 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  la suppression d’un siège (5 – 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 628 485 habitants, divisée par 4, soit 157 121 habitants ) trop haute  par rapport à la moyenne générale.

Donc, adjonction d’un siège supplémentaire et regroupement des circonscriptions (5 + 1) en 3 circonscriptions de population moyenne de 209 495 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 104 747 habitants.


Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Orientales, Bas-Rhin, Haut-Rhin     

 

323 – Pyrénées-Atlantiques , 1re ( 102 441 )

324 – Pyrénées-Atlantiques , 2e  ( 105 585 )

325 – Pyrénées-Atlantiques , 3e  ( 104 748 )

326 – Pyrénées-Atlantiques , 4e  (  97 622 )

327 – Pyrénées-Atlantiques , 5e  ( 117 541 )

328 – Pyrénées-Atlantiques , 6e  ( 119 484 )

Population totale : 647 421 soit 107 903 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 3 circonscriptions de 215 807 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 107 903 habitants.


329 – Hautes-Pyrénées, 1re ( 112 265 )

330 – Hautes-Pyrénées, 2e  ( 116 814 )

Population totale : 229 079 soit 114 539 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscription de 229 079 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 114 539 habitants.


 

331 – Pyrénées-Orientales, 1re ( 102 034 )

332 – Pyrénées-Orientales, 2e  ( 112 775 )

333 – Pyrénées-Orientales, 3e  ( 112 810 )

334 – Pyrénées-Orientales, 4e  ( 113 769 )

Population totale : 441 388 soit 110 347 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 2 circonscriptions de 220 694 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 110 347 habitants.


335 – Bas-Rhin, 1re ( 126 075 )

336 – Bas-Rhin, 2e  ( 128 891 )

337 – Bas-Rhin, 3e  ( 114 838 )

338 – Bas-Rhin, 4e  ( 117 535 )

339 – Bas-Rhin, 5e  ( 129 069 )

340 – Bas-Rhin, 6e  ( 118 160 )

341 – Bas-Rhin, 7e  ( 109 236 )

342 – Bas-Rhin, 8e  ( 123 820 )

343 – Bas-Rhin, 9e  ( 123 391 )

Population totale : 1 091 015 soit 121 223 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de l’adjonction d’un siège supplémentaire (9 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 1 091 015 habitants, divisée par 10, soit 109 101 habitants ) acceptable par rapport à la moyenne générale.

Mais, dans la perspective de remodelage acceptable sur l’ensemble des circonscriptions, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (9 – 1) en 4 circonscriptions de population moyenne de 272 753 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 136 376 habitants. 

 

344 – Haut-Rhin, 1re ( 110 848 )

345 – Haut-Rhin, 2e  ( 121 120 )

346 – Haut-Rhin, 3e  ( 118 595 )

347 – Haut-Rhin, 4e  ( 129 905 )

348 – Haut-Rhin, 5e  ( 129 027 )

349 – Haut-Rhin, 6e  ( 136 577 )

Population totale : 746 072 soit 124 345 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 3 circonscriptions de 248 690 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 124 345 habitants.

 

Rhône, Haute-Saône, Saône-et-Loire, Sarthe, Savoie, Haute-Savoie     

 

350 – Rhône, 1re ( 111 663 ) 

351 – Rhône, 2e   ( 116 368 )

352 – Rhône, 3e   ( 118 044 )

353 – Rhône, 4e   ( 128 871 )

354 – Rhône, 5e   ( 112 334 )

355 – Rhône, 6e   ( 141 106 )

356 – Rhône, 7e   ( 115 162 )

357 – Rhône, 8e   ( 133 856 )

358 – Rhône, 9e   ( 124 836 )

359 – Rhône, 10e ( 118 708 )

360 – Rhône, 11e ( 120 506 )

361 – Rhône, 12e ( 111 969 )

362 – Rhône, 13e ( 109 837 )

363 – Rhône, 14e ( 127 238 )

Population totale : 1 695 498 soit 121 107 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 7 circonscriptions de 242 214 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 121 107 habitants.


364 – Haute-Saône, 1re ( 118 923 )

365 – Haute-Saône, 2e  ( 119 625 )

Population totale : 238 548 soit 119 274 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscription de 238 548 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 119 274 habitants.


366 – Saône-et-Loire, 1re ( 100 313 )

367 – Saône-et-Loire, 2e  ( 104 112 )

368 – Saône-et-Loire, 3e  ( 112 212 )

369 – Saône-et-Loire, 4e  ( 110 268 )

370 – Saône-et-Loire, 5e  ( 127 063 )

Population totale : 553 968 soit 110 793 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de l’adjonction d’un siège supplémentaire (5 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit        553 968 habitants, divisée par 6, soit 92 328 habitants ) acceptable par rapport à la moyenne générale.

Mais, dans la perspective de remodelage acceptable sur l’ensemble des circonscriptions, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (5 – 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 276 984 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 138 492 habitants. 


371 – Sarthe , 1re ( 104 313 )

372 – Sarthe , 2e  ( 117 632 )

373 – Sarthe , 3e  ( 113 208 )

374 – Sarthe , 4e  ( 108 580 )

375 – Sarthe , 5e  ( 115 855 )

Population totale : 559 588 soit 111 917 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de l’adjonction d’un siège supplémentaire (5 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit        559 588 habitants, divisée par 6, soit 93 264 habitants ) acceptable par rapport à la moyenne générale.

Mais, dans la perspective de remodelage acceptable sur l’ensemble des circonscriptions, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (5 – 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 279 794 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 139 897 habitants. 

 

376 – Savoie, 1re ( 105 625 )

377 – Savoie, 2e  ( 101 402 )

378 – Savoie, 3e  (  93 194 )

379 – Savoie, 4e  ( 108 621 )

Population totale : 408 842 soit 102 210 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 2 circonscriptions de 204 421 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 102 210 habitants.


380 – Haute-Savoie, 1re ( 126 338 )

381 – Haute-Savoie, 2e  ( 126 711 )

382 – Haute-Savoie, 3e  ( 105 490 )

383 – Haute-Savoie, 4e  ( 126 619 )

384 – Haute-Savoie, 5e  ( 123 209 )

385 – Haute-Savoie, 6e  ( 107 910 )

Population totale : 716 277 soit 119 379 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 3 circonscriptions de 238 759 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 119 379 habitants.

 

Paris, Seine-Maritime, Seine-et-Marne, Yvelines     

 

386 – Paris, 1re ( 127 735 )

387 – Paris, 2e  ( 126 259 )

388 – Paris, 3e  ( 119 615 )

389 – Paris, 4e  ( 123 457 )

390 – Paris, 5e  ( 129 145 )

391 – Paris, 6e  ( 134 388 )

392 – Paris, 7e  ( 124 720 )

393 – Paris, 8e  ( 130 237 )

394 – Paris, 9e  ( 113 562 )

395 – Paris, 10e ( 114 654 )

396 – Paris, 11e ( 112 395 )

397 – Paris, 12e ( 122 846 )

398 – Paris, 13e ( 123 887 )

399 – Paris, 14e ( 121 084 )

400 – Paris, 15e ( 129 060 )

401 – Paris, 16e ( 124 658 )

402 – Paris, 17e ( 116 028 )

403 – Paris, 18e ( 117 567 )

Population totale : 2 211 297 soit 122 849 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 9 circonscriptions de 245 699 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 122 849 habitants.


404 – Seine-Maritime, 1re  ( 116 581 )

405 – Seine-Maritime, 2e   ( 116 849 )

406 – Seine-Maritime, 3e   ( 114 628 )

407 – Seine-Maritime, 4e    ( 131 742 )

408 – Seine-Maritime, 5e   ( 122 844 )

409 – Seine-Maritime, 6e   ( 146 866 )

410 – Seine-Maritime, 7e    ( 124 194 )

411 – Seine-Maritime, 8e    ( 116 942 )

412 – Seine-Maritime, 9e    ( 122 137 )

413 – Seine-Maritime, 10e ( 135 797 )

Population totale : 1 238 580 soit 123 858 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 5 circonscriptions de 247 716 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 123 858 habitants.


414 – Seine-et-Marne, 1re  ( 110 314 )

415 – Seine-et-Marne, 2e   ( 114 376 )

416 – Seine-et-Marne, 3e   ( 106 053 )

417 – Seine-et-Marne, 4e   ( 122 944 )

418 – Seine-et-Marne, 5e   ( 115 354 )

419 – Seine-et-Marne, 6e   ( 119 747 )

420 – Seine-et-Marne, 7e   ( 127 966 )

421 – Seine-et-Marne, 8e   ( 131 003 )

422 – Seine-et-Marne, 9e   ( 123 672 )

423 – Seine-et-Marne, 10e ( 131 035 )

424 – Seine-et-Marne, 11e ( 101 238 ) 

Population totale : 1 303 702 soit 118 518 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de l’adjonction d’un siège supplémentaire (11 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 1 303 702 habitants, divisée par 12, soit 108 641 habitants ) acceptable par rapport à la moyenne générale.

Mais, dans la perspective de remodelage acceptable sur l’ensemble des circonscriptions, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (11 – 1) en 5 circonscriptions de population moyenne de 260 740 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 130 370 habitants. 


425 – Yvelines, 1re ( 124 116 )

426 – Yvelines, 2e   ( 119 917 )

427 – Yvelines, 3e   ( 115 794 )

428 – Yvelines, 4e   ( 115 241 )

429 – Yvelines, 5e   ( 111 861 )

430 – Yvelines, 6e   ( 112 820 )

431 – Yvelines, 7e    ( 117 264 )

432 – Yvelines, 8e   ( 118 014 )

433 – Yvelines, 9e   ( 135 628 )

434 – Yvelines, 10e ( 119 744 )

435 – Yvelines, 11e ( 112 543 )

436 – Yvelines, 12e ( 103 111 )

Population totale : 1 406 053 soit 117 171  par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 6 circonscriptions de 234 342 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 117 171 habitants.

 

Deux-Sèvres, Somme, Tarn, Tarn-et-Garonne, Var     

 

437 – Deux-Sèvres, 1re ( 120 290 )

438 – Deux-Sèvres, 2e  ( 130 372 )

439 – Deux-Sèvres, 3e   ( 114 397 )

Population totale : 365 059 soit 121 686 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  la suppression d’un siège (3 – 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 365 059 habitants, divisée par 2, soit 182 529 habitants ) trop haute  par rapport à la moyenne générale.

Donc, adjonction d’un siège supplémentaire et regroupement des circonscriptions (3 + 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 182 529 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 91 264 habitants.

 

440 – Somme, 1re ( 122 597 )

441 – Somme, 2e  ( 122 841 )

442 – Somme, 3e  ( 106 714 )

443 – Somme, 4e  ( 107 724 )

444 – Somme, 5e  ( 108 210 )

Population totale : 568 086 soit 113 617 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  l’adjonction d’un siège supplémentaire (5 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit   568 086 habitants, divisée par 6, soit 94 681 habitants ) acceptable par rapport à la moyenne générale.

Mais, dans la perspective de remodelage acceptable sur l’ensemble des circonscriptions, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (5 – 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 284 043 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 142 021 habitants. 


445 – Tarn, 1re ( 111 534 )

446 – Tarn, 2e  ( 132 307 )

447 – Tarn, 3e  ( 127 897 )

Population totale : 371 738 soit 123 912 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  la suppression d’un siège (3 – 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 371 738 habitants, divisée par 2, soit 185 869 habitants ) trop haute  par rapport à la moyenne générale.

Donc, adjonction d’un siège supplémentaire et regroupement des circonscriptions (3 + 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 185 869 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 92 934 habitants.


448 – Tarn-et-Garonne, 1re ( 115 617 )

449 – Tarn-et-Garonne, 2e  ( 120 298 )

Population totale : 235 915 soit 117 957 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscription de 235 915 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 117 957 habitants.


450 – Var, 1re ( 113 853 )

451 – Var, 2e  ( 122 030 )

452 – Var, 3e  ( 128 715 )

453 – Var, 4e  ( 127 517 )

454 – Var, 5e  ( 118 678 )

455 – Var, 6e  ( 135 622 )

456 – Var, 7e  ( 126 677 )

457 – Var, 8e  ( 128 316 )

Population totale : 1 001 408 soit 125 176 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 4 circonscriptions de 250 352 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 125 176 habitants.

 

Vaucluse, Vendée, Vienne, Haute-Vienne, Vosges     

 

458 – Vaucluse, 1re ( 114 525 )

459 – Vaucluse, 2e  ( 105 118 )

460 – Vaucluse, 3e  (  96 291 )

461 – Vaucluse, 4e  ( 117 872 )

462 – Vaucluse, 5e  ( 105 096 )

Population totale : 538 902 soit 107 780 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de l’adjonction d’un siège supplémentaire (5 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit          538 902 habitants, divisée par 6, soit 89 817 habitants ) acceptable par rapport à la moyenne générale.

Mais, dans la perspective de remodelage acceptable sur l’ensemble des circonscriptions, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (5 – 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 269 451 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 134 725 habitants. 


463 – Vendée , 1re ( 133 896 )

464 – Vendée , 2e  ( 122 643 )

465 – Vendée , 3e  ( 132 530 )

466 – Vendée , 4e  ( 122 000 )

467 – Vendée , 5e  ( 105 837 )

Population totale : 616 906 soit 123 381 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  la suppression d’un siège (5 – 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 616 906 habitants, divisée par 4, soit 154 226 habitants ) trop haute  par rapport à la moyenne générale.

Donc, adjonction d’un siège supplémentaire et regroupement des circonscriptions (5 + 1) en 3 circonscriptions de population moyenne de 205 635 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 102 817 habitants.


468 – Vienne, 1re ( 112 315 )

469 – Vienne, 2e  ( 113 968 )

470 – Vienne, 3e  (   97 181 )

471 – Vienne, 4e  ( 100 890 )

Population totale : 424 354 soit 106 088 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 2 circonscriptions de 212 177 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 106 088 habitants.


472 – Haute-Vienne, 1re ( 127 274 )

473 – Haute-Vienne, 2e  ( 128 509 )

474 – Haute-Vienne, 3e  ( 118 157 )

Population totale : 373 940 soit 116 271 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  la suppression d’un siège (3 – 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 373 940 habitants, divisée par 2, soit 186 970 habitants ) trop haute  par rapport à la moyenne générale.

Donc, adjonction d’un siège supplémentaire et regroupement des circonscriptions (3 + 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 186 970 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 93 485 habitants.

 

475 – Vosges , 1re ( 104 573 )

476 – Vosges , 2e  (  99 851 )

477 – Vosges , 3e  (  86 497 )

478 – Vosges , 4e  (  89 224 )

Population totale : 380 145 soit 95 036 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 2 circonscriptions de 190 072 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 95 036 habitants.

 

Yonne, Territoire-de-Belfort, Essonne, Hauts-de-Seine     

 

479 – Yonne, 1re ( 109 299 )

480 – Yonne, 2e  ( 107 118 )

481 – Yonne, 3e  ( 125 942 )

Population totale : 342 359 soit 114 119 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de  la suppression d’un siège (3 – 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 342 359 habitants, divisée par 2, soit 171 179 habitants ) trop haute  par rapport à la moyenne générale.

Donc, adjonction d’un siège supplémentaire et regroupement des circonscriptions (3 + 1) en 2 circonscriptions de population moyenne de 171 179 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 85 589 habitants.


482 – Territoire-de-Belfort , 1re ( 71 970 )

483 – Territoire-de-Belfort , 2e  ( 69 988 )

Population totale : 141 958 soit 70 979 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscription de 141 958 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 70 979 habitants.


484 – Essonne, 1re  ( 129 314 )

485 – Essonne, 2e   ( 125 170 )

486 – Essonne, 3e   ( 134 548 )

487 – Essonne, 4e   ( 136 825 )

488 – Essonne, 5e   (   99 315 )

489 – Essonne, 6e   ( 116 508 )

490 – Essonne, 7e   ( 121 244 )

491 – Essonne, 8e   ( 113 398 )

492 – Essonne, 9e   ( 117 960 )

493 – Essonne, 10e ( 111 568 )

Population totale : 1 205 850 soit 120 585 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 5 circonscriptions de 241 170 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 120 585 habitants.


494 – Hauts-de-Seine, 1re   ( 118 864 )

495 – Hauts-de-Seine, 2e     ( 113 030 )

496 – Hauts-de-Seine, 3e     ( 125 099 )

497 – Hauts-de-Seine, 4e     ( 135 173 )

498 – Hauts-de-Seine, 5e    ( 121 383 )

499 – Hauts-de-Seine, 6e    ( 119 351 )

500 – Hauts-de-Seine, 7e    ( 126 041 )

501 – Hauts-de-Seine, 8e    (  98 230 )

502 – Hauts-de-Seine, 9e    ( 102 515 )

503 – Hauts-de-Seine, 10e ( 108 376 )

504 – Hauts-de-Seine, 11e ( 116 100 )

505 – Hauts-de-Seine, 12e ( 132 723 )

506 – Hauts-de-Seine, 13e ( 132 734 )

Population totale : 1 549 619 soit 119 201 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de l’adjonction d’un siège supplémentaire (13 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 1 549 619 habitants, divisée par 14, soit 110 687 habitants ) acceptable par rapport à la moyenne générale.

Mais, dans la perspective de remodelage acceptable sur l’ensemble des circonscriptions, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (13 – 1) en 6 circonscriptions de population moyenne de 258 269 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 129 134 habitants. 


Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val-d’Oise     

 

507 – Seine-Saint-Denis, 1re  ( 126 711 )

508 – Seine-Saint-Denis, 2e   ( 123 912 )

509 – Seine-Saint-Denis, 3e   ( 122 837 )

510 – Seine-Saint-Denis, 4e   ( 132 674 )

511 – Seine-Saint-Denis, 5e    ( 127 530 )

512 – Seine-Saint-Denis, 6e    ( 127 226 )

513 – Seine-Saint-Denis, 7e    ( 136 136 )

514 – Seine-Saint-Denis, 8e   ( 107 354 )

515 – Seine-Saint-Denis, 9e    ( 132 195 )

516 – Seine-Saint-Denis, 10e ( 128 052 )

517 – Seine-Saint-Denis, 11e ( 122 074 )

518 – Seine-Saint-Denis, 12e ( 119 765 )

Population totale : 1 506 466 soit 125 538 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 6 circonscriptions de 251 077 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 125 538 habitants.


519 – Val-de-Marne, 1re   ( 132 577 )

520 – Val-de-Marne, 2e   ( 124 405 )

521 – Val-de-Marne, 3e    ( 125 809 )

522 – Val-de-Marne, 4e    ( 115 490 )

523 – Val-de-Marne, 5e    ( 137 240 )

524 – Val-de-Marne, 6e    ( 123 484 )

525 – Val-de-Marne, 7e    ( 108 815 )

526 – Val-de-Marne, 8e    ( 113 349 )

527 – Val-de-Marne, 9e    (  99 306 )

528 – Val-de-Marne, 10e ( 122 869 )

529 – Val-de-Marne, 11e ( 107 532 )

Population totale : 1 310 876 soit 119 170 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de l’adjonction d’un siège supplémentaire (11 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 1 310 876 habitants, divisée par 12, soit 109 239 habitants ) acceptable par rapport à la moyenne générale.

Mais, dans la perspective de remodelage acceptable sur l’ensemble des circonscriptions, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (11 – 1) en 5 circonscriptions de population moyenne de 262 174 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 131 087 habitants. 

 

530 – Val-d’Oise, 1re ( 119 451 )

531 – Val-d’Oise, 2e   ( 113 478 )

532 – Val-d’Oise, 3e   ( 133 041 )

533 – Val-d’Oise, 4e   ( 109 312 )

534 – Val-d’Oise, 5e   ( 131 273 )

535 – Val-d’Oise, 6e   ( 116 921 )

536 – Val-d’Oise, 7e   ( 115 384 )

537 – Val-d’Oise, 8e   ( 109 999 )

538 – Val-d’Oise, 9e   ( 112 459 )

539 – Val-d’Oise, 10e ( 104 080 )

Population totale : 1 165 398 soit 116 539 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 5 circonscriptions de 233 079 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 116 539 habitants.

 

Guadeloupe, Martinique, Guyane, La Réunion, Mayotte      

 

540 – Guadeloupe, 1re ( 105 401 )

541 – Guadeloupe, 2e  ( 105 739 )

542 – Guadeloupe, 3e  ( 106 280 )

543 – Guadeloupe, 4e  (   84 364 )

Population totale : 401 784 soit 100 446 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 2 circonscriptions de 200 892 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 100 446 habitants.


544 – Martinique, 1re ( 107 038 ) 

545 – Martinique, 2e  ( 100 390 )

546 – Martinique, 3e  (   89 000 )

547 – Martinique, 4e  ( 101 265 )

Population totale : 397 693 soit 99 423 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 2 circonscriptions de 198 846 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 99 423 habitants.

 

548 – Guyane, 1re ( 111 109 )

549 – Guyane, 2e  ( 108 157 )

Population totale : 219 266 soit 109 633 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscription de 219 266 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 109 633 habitants. 


550 – La Réunion, 1re ( 116 472 )

551 – La Réunion, 2e  ( 125 331 )

552 – La Réunion, 3e  ( 108 451 )

553 – La Réunion, 4e  ( 123 001 )

554 – La Réunion, 5e  ( 103 436 )

555 – La Réunion, 6e  (   99 874 )

556 – La Réunion, 7e  ( 131 684 )

Population totale : 808 249 soit 115 464 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de l’adjonction d’un siège supplémentaire (7 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit 802 249 habitants, divisée par 8, soit 101 031 habitants ) acceptable par rapport à la moyenne générale.

Mais, dans la perspective de remodelage acceptable sur l’ensemble des circonscriptions, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (7 – 1) en 3 circonscriptions de population moyenne de 269 416 habitants. 

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 134 708 habitants.

Remarque : Compte tenu de l’obligation de tenir compte du plafond de 577 députés maximum sans devoir passer par une révision constitutionnelle, donc en fait 576 députés pour respecter la parité, le département de La Réunion repasserait à 6 députés au lieu de 7. Mais l’évolution démographique est un argument plaidant en faveur d’un passage à 8 députés dans un délai raisonnable, avec une révision constitutionnelle dans l’objectif d’augmenter le nombre de députés au-delà des 577 consacrés par la Constitution.

 

557 – Mayotte, 1re ( 102 074 )

558 – Mayotte, 2e  (  84 655 )

Population totale : 186 729 soit 93 364 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscriptions de 186 729 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 93 364 habitants.


Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, St-Barthélemy/St-Martin, St-Pierre-et-Miquelon, Wallis-et-Futuna    

 

559 – Nouvelle-Calédonie, 1re ( 116 984 )

560 – Nouvelle-Calédonie, 2e  ( 128 596 )

Population totale : 245 580 soit 122 790 par circonscription

 

Ma proposition :

Regroupement en 1 circonscription de 245 580 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors chacun 122 790 habitants.


561 – Polynésie française, 1re ( 94 792 )

562 – Polynésie française, 2e  ( 80 296 )

563 – Polynésie française, 3e  ( 89 648 )

Population totale : 264 736 soit 88 245 par circonscription

 

Ma proposition :

L’hypothèse de l’adjonction d’un siège supplémentaire (3 + 1) entraînerait une population moyenne représentée par un député ( Population du département soit    264 736 habitants, divisée par 4, soit 66 184 habitants ) trop basse par rapport à la moyenne générale.

Donc, suppression d’un siège et regroupement des circonscriptions (3 – 1) en 1 circonscription de population moyenne de 264 736 habitants.

Chaque femme et chaque homme député représenteraient alors 132 368 habitants. 


564 – St-Barthélemy/St-Martin, 1re ( 82 219 )

Population totale : 82 219 soit 82 219 par circonscription

 

Ma proposition : Regroupement en 1 circonscription de 82 219 habitants, chaque femme et chaque homme député représentant alors chacun 41 109 habitants.

 


565 – St-Pierre-et-Miquelon, 1re ( 4 922 )

Population totale : 4 922 soit 4 922 par circonscription

 

Ma proposition : Regroupement en 1 circonscription de 4 922 habitants, chaque femme et chaque homme député représentant alors chacun 2461 habitants.

 

 

566 – Wallis-et-Futuna, 1re ( 13 484 )

Population totale : 13 484 soit 13 484 par circonscription

 

Ma proposition : Regroupement en 1 circonscription de 13 484 habitants, chaque femme et chaque homme député représentant alors chacun 6 742 habitants.


Circonscriptions de l’étranger     

 

567 – Étranger, 1re ( 157 363 ) 

Canada, Etats-Unis

568 – Étranger, 2e  (  73 746 )  

Belize, Costa Rica, Guatemala, Honduras, Mexique, Nicaragua, Panama, Salvador , Bolivie, Colombie, Equateur, Pérou, Venezuela , Brésil, Guyana, Suriname , Argentine, Chili, Paraguay, Uruguay , Antigua-et-Barbuda, Bahamas, Barbade, Cuba, République dominicaine, Dominique, Grenade, Haïti, Jamaïque, Saint-Christophe-et-Niévès, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et les-Grenadines, Trinité-et-Tobago.

 

Ma proposition : Regroupement en 1 circonscription de 231 109 habitants, chaque femme et chaque homme député représentant alors chacun 115 554 habitants.


 

569 – Étranger, 3e  (  89 345 )

Irlande. Royaume-Uni. Danemark, Estonie, Finlande, Islande, Lettonie. Lituanie, Norvège, Suède.

570 – Étranger, 4e  (  97 574 )

Belgique, Pays-Bas, Luxembourg.

571 – Étranger, 5e  (  80 670 )

Andorre, Espagne, Monaco, Portugal.

 

Ma proposition : Regroupement en 1 circonscription de 267 589 habitants, chaque femme et chaque homme député représentant alors chacun 133 794 habitants.

 

572 – Étranger, 6e  ( 106 835 )

Liechtenstein, Suisse.

573 – Étranger, 7e  (  89 509 )

Allemagne, Albanie, Autriche, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, Hongrie, ancienne République yougoslave de Macédoine, Pologne,Roumanie, Serbie-et-Monténégro, Slovénie, République tchèque, Slovaquie.

574 – Étranger, 8e  ( 109 817 )

Italie, Malte, Saint-Marin, Saint-Siège, Chypre, Grèce, Turquie, Israël.

 

Ma proposition : Regroupement en 1 circonscription de 306 161 habitants, chaque femme et chaque homme député représentant alors chacun 153 080 habitants.


 

575 – Étranger, 9e  (  98 716 )

Algérie, Maroc, Libye, Tunisie, Burkina, Mali, Niger, Mauritanie, Cap-Vert, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Sénégal, Sierra Leone, Côte d’Ivoire, Liberia.

576 – Étranger, 10e (  92 413 )

Afrique du Sud, Bostwana, Lesotho, Malawi, Mozambique, Namibie, Swaziland, Zambie, Zimbabwe, Comores, Madagascar, Maurice, Seychelles, Egypte, Soudan, Djibouti, Erythrée, Ethiopie, Somalie, Burundi, Kenya, Ouganda, Rwanda, Tanzanie, Bénin, Ghana, Nigéria, Togo, Cameroun, République centrafricaine, Tchad, Gabon, Guinée équatoriale, Sao Tomé-et-Principe, Angola, Congo, République démocratique du Congo, Irak, Jordanie, Liban, Syrie, Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Koweït, Oman, Qatar, Yémen.

577 – Étranger, 11e (  79 756 )

Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Géorgie, Kazakhstan, Kirghizstan, Moldavie, Ouzbékistan, Russie, Tadjikistan, Turkménistan, Ukraine, Circonscription consulaire de Pondichéry, Afghanistan, Bangladesh, Inde, Iran, Maldives, Népal, Pakistan, Sri Lanka, Chine, Corée du Sud, Japon, Mongolie, Birmanie, Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Palaos, Philippines, Singapour, Thaïlande, Timor oriental, Vietnam, Australie, Fidji, Kiribati, Marshall, Micronésie, Nauru, Nouvelle-Zélande, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Salomon, Samoa, Tonga, Tuvalu, Vanuatu.

 

Ma proposition : Regroupement en 1 circonscription de 270 885 habitants, chaque femme et chaque homme député représentant alors chacun 135 442 habitants. 

 

Article vu 1 685 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...

2 Commentaires sur

Assemblée Nationale et parité – Et si « charité bien ordonnée commençait par soi-même » ?

  • Vergès PierreNo Gravatar |

    Petite mise au point : un ami lecteur m’a fait remarquer que si on n’est pas au fait de la procédure applicable en cas de délimitation de circonscriptions législatives, on pourrait s’étonner de populations aussi identiques réparties dans les circonscriptions d’un même département.
    Ce à quoi je lui ai précisé la procédure en la matière, les circonscriptions étant composés de territoires cantonaux.
    Bien sûr, les cantons étant de populations différentes, le chiffre que j’avance est une moyenne départementale.
    Pour autant, le découpage cantonal à venir devrait donc bien tenir compte d’une double exigence, notamment à titre d’exemple pour La Réunion : d’une part, préserver les intérêts des communes dites « petites » et des hauts de l’Île, et d’autre part veiller à l’équilibre de population entre les circonscriptions d’un même département.
    Voir :
    http://blog.pierreverges.fr/institutions/decoupage-cantonal-les-raisons-dun-decoupage-preservant-les-interets-des-communes-dites-petites
    http://blog.pierreverges.fr/institutions/decoupage-cantonal-et-representation-des-petites-communes-et-si-lon-montrait-notre-solidarite-envers-les-petites-communes

  • Lindsey U. FitzgeraldNo Gravatar |

    Au 1er janvier 2007, la population de la Champagne-Ardenne est estimée à 1 337 000 habitants. Depuis 1999, la population régionale a diminué de 0,06% en moyenne chaque année. Véritable atout de la région, l’excédent des naissances sur les décès ne suffit plus à compenser le solde apparent des entrées sur les sorties constamment déficitaire. Les Ardennes et la Haute-Marne connaissent des baisses démographiques importantes. La population de la Marne se stabilise. Les mouvements migratoires importants ralentissent le dynamisme démographique du département. Seule l’Aube affiche une augmentation de population, la proximité de l’Île-de-France favorisant l’arrivée de nouveaux habitants. Les Champardennaises ont donné naissances à 16 200 enfants, presque autant qu’en 2006. Le taux de mortalité, supérieur au taux national, a diminué et s’établit à 9,0 décès pour 1000 habitants. En Champagne-Ardenne, l’espérance de vie est de 83 ans pour les femmes et 76 ans pour les hommes. Les mariages sont toujours en baisse mais le nombre de pacs est en forte progression.

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web