Découpage cantonal et représentation des petites communes : et si l’on montrait notre solidarité envers les petites communes ?

 Je vous ai donné hier l’information concernant le projet de découpage cantonal issu du Ministère de l’Intérieur. 

Je vous ai montré que les petites communes risquaient d’être « absorbées » par les communes plus importantes dans ce projet de découpage.

 

Et si les élus réunionnais faisaient preuve de solidarité envers les petites communes, afin qu’elles puissent espérer avoir une représentation au sein de la future assemblée départementale ?

 

Comment ?

 

1°- En adoptant le principe d’une représentation démographique supérieure à la moyenne départementale de 32 665 habitants pour les grandes communes, afin de compenser la faible population acceptée pour les cantons regroupant au moins pour moitié la population des petites communes.

 

2°-  En procédant au découpage sans « s’enfermer » dans une obligation de respecter des limites de circonscriptions, et des limites des cantons actuels.

Il serait aisé au Ministère de l’Intérieur, avec l’aide de la Préfecture et des mairies, de procéder à un découpage plus équitable en partant des limites des bureaux de vote actuels.

 

Je me suis essayé à cet exercice. 

J’entends par petites communes celles dont la population ne dépasse pas 15 000 habitants.

 

On peut donc considérer que les communes de Saint-Philippe, Sainte-Rose, La Plaine des Palmistes, Bras-Panon, Salazie, Trois Bassins, Les Avirons, Etang Salé, Cilaos, Entre-Deux, et Petite Île sont concernées, soit 11 communes.

 

La population totale de ces 11 communes est de 90 842 habitants, soit 11,12 % de la population totale de La Réunion (816 365 habitants).

 

En analysant les cantons 1, 3, 15, 16, 17, 19 et 24, il est possible de retrouver dans la future assemblée 9 à 10 élus représentant les petites communes, soit 18 à 20 % de l’assemblée de 50 futurs conseillères et conseillers départementaux.

 

Voilà ce que ça donne.

 

Canton 1 – Saint-Philippe (5 100 habitants), Sainte-Rose (6 822 habitants), et la Plaine des Palmistes (5 072 habitants) pour une population totale de 16 994 habitants (soit un chiffre de 47,95 % inférieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 2 – Saint-Benoît 1 (18 406 habitants) et Saint-Benoît 2 (16 276 habitants) pour une population totale de 34 682 habitants (soit un chiffre de 6,20 % supérieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 3 – Bras-Panon (11 699 habitants) et Salazie (7 406 habitants) pour une population totale de 19 105 habitants (soit un chiffre de 41,49 % inférieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 4 – Saint-André 2 (18 613 habitants) et Saint-André 3 (15 249 habitants) et une partie de Saint-André 1 (12 000 habitants) pour une population totale de 45 862 habitants (soit un chiffre de 40,44 % supérieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 5 – Le reste de Saint-André 1 (19 077 – 12 000 soit 7 077 habitants) Sainte-Suzanne (22 437 habitants) et une partie de Sainte-Marie (15 000 habitants) pour une population totale de 44 514 habitants (soit un chiffre de 36,31 % supérieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 6 – Le reste de Sainte-Marie (30 367 – 15 000 soit 15 367 habitants), Saint-Denis 7 (13 964 habitants) et Saint-Denis 9 (15 068 habitants) pour une population totale de 44 399 habitants (soit un chiffre de 35,96 % supérieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 7 – Saint-Denis 1 (11 176 habitants) et Saint-Denis 2 (24 364 habitants) pour une population totale de 35 540 habitants (soit un chiffre de 8,83 % supérieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 8 – Saint-Denis 3 (12 797 habitants), Saint-Denis 4 (13 841 habitants) et Saint-Denis 5 (13 937 habitants) pour une population totale de 40 575 habitants (soit un chiffre de 24,25 % supérieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 9 – Saint-Denis 6 (14 974 habitants) et Saint-Denis 8 (25 088 habitants) pour une population totale de 40 062 habitants (soit un chiffre de 22,68 % supérieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 10 – La Possession pour une population totale de 30 167 habitants (soit un chiffre de 7,61 % inférieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 11 – Le Port 1 (17 122 habitants) et Le Port 2 (21 487 habitants) pour une population totale de 38 609 habitants (soit un chiffre de 18,23 % supérieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 12 – Saint-Paul 1 (12 624 habitants) et Saint-Paul 2 (19 919 habitants)  pour une population totale de 32 543 habitants (soit un chiffre de 0,34 % inférieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 13 – Saint-Paul 3 (25 423 habitants) et une partie de Saint-Paul 4 (10 000 habitants) pour une population totale de 35 423 habitants (soit un chiffre de 8,47 % supérieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 14 – Le reste de Saint-Paul 4 (18 391 – 10 000 soit 8 391 habitants) et Saint-Paul 5 (27 142 habitants) pour une population totale de 35 533 habitants (soit un chiffre de 8,81 % supérieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 15 – Trois-Bassins (7 057 habitants) et une partie de Saint-Leu 2 (10 000 habitants) pour une population totale de 17 057 habitants (soit un chiffre de 47,76 % inférieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 16 – Le reste de Saint-Leu 2 (15 172 – 10 000 soit 5 172 habitants), Saint- Leu 1 (15 332 habitants) et Les Avirons (10 455 habitants) pour une population totale de 30 959 habitants (soit un chiffre de 5,19 % inférieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 17 – Etang Salé (13 484 habitants) et une partie de Saint-Louis 1 (15 000 habitants) pour une population totale de 28 484 habitants (soit un chiffre de 12,87 % inférieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 18 – Le reste de Saint-Louis 1 (26 492 – 15 000 soit 11 492 habitants) et une partie de Saint-Louis 2 (16 000 habitants) pour une population totale de 27 492 habitants (soit un chiffre de 15,81 % inférieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 19 – Le reste Saint-Louis 2 (24 968 – 16 000 soit 8 968 habitants), Cilaos (5 989 habitants) et Entre Deux (6 176 habitants) pour une population totale de 21 133 habitants (soit un chiffre de 35,28 % inférieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 20 – Le Tampon 1 (21 024 habitants) et Le Tampon 2 (14 207 habitants) pour une population totale de 35 231 habitants (soit un chiffre de 7,88 % supérieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 21 – Le Tampon 3 (16 632 habitants) et Le Tampon 4 (20 795 habitants) pour une population totale de 37 427 habitants (soit un chiffre de 14,61 % supérieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 22 – Une partie de Saint-Pierre 3 (9 000 habitants) et Saint-Pierre 4 (24 666 habitants) pour une population totale de 33 666 habitants (soit un chiffre de 3,09 % supérieur à celui de la moyenne départementale de 3 habitants).

 

Canton 23 – Une partie de Saint-Pierre 1 (9 000 habitants) Saint-Pierre 2 (14 264 habitants) et le reste de Saint-Pierre 3 (18 494 – 9 000 soit 9 494 habitants) pour une population totale de 32 758 habitants (soit un chiffre de 0,31 % supérieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 24 – Le reste de Saint-Pierre 1 (18 613 – 9 000 soit 9 613 habitants) et Petite Île (11 582 habitants) pour une population totale de 21 195 habitants (soit un chiffre de 35,09 % inférieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Canton 25 – Saint-Joseph 1 (18 959 habitants) et Saint-Joseph 2 (18 887 habitants) pour une population totale de 35 846 habitants (soit un chiffre de 9,77 % supérieur à celui de la moyenne départementale de 32 655 habitants).

 

Voir aussi les articles suivants sur mon blog : 

21 mai 2013 : À propos du découpage cantonal pour 2015 – Le projet du ministère de l’intérieur : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

14 mai 2013 : Du nouveau à propos de la réforme électorale : un découpage cantonal semblant vouloir préserver les intérêts des petites communes… mais comment ?

25 mars 2013 : Contribution au débat – Hypothèse de carte cantonale à La Réunion en cas d’application du droit commun issu de l’Acte III de la décentralisation

 

Article vu 2 873 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

2 Commentaires sur

Découpage cantonal et représentation des petites communes : et si l’on montrait notre solidarité envers les petites communes ?

  • comparer les banquesNo Gravatar |

    Je ne sais pas si ce projet est important ou non. Mais, le plus important est de trouver un support pour les petites communes. C’est une cause à défendre.

  • Raoul BricoloNo Gravatar |

    Franchement, montrer de la solidarité envers les petites communes me semble être une excellente idée. Seulement, ça nécessite un effort considérable au niveau des démarches à adopter… quelles démarches d’ailleurs?

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web