PCR et reconstruction – À propos de ma proposition intitulée « Fraternité militante »

 Le samedi 22 septembre 2012, j’avais fait une proposition aux camarades de la direction collégiale chargée de mener à bien le difficile chantier de la reconstruction du Parti Communiste Réunionnais.

 

Je l’évoque aujourd’hui parce qu’après mon passage à l’émission « Devant La Réunion » sur Réunion 1ère, animée par Sophie Person et Yves Montrouge (voir sur mon blog Décryptage de l’Emission “Devant La Réunion” du lundi 22 avril à laquelle j’étais invité), plusieurs personnes m’ont demandé ce que j’avais proposé sous le terme « Fraternité militante ».

 

Je vais donc vous faire partager le contenu de ma proposition, que j’ai complété par des explications sur l’opportunité de la mise en œuvre d’une telle initiative, par des renvois numérotés en gras et entre parenthèses.

 

Opération « Fraternité militante » le samedi (1)

 

I – Action :

 

– distribution du 4 pages de Nout Zournal le samedi, en se plaçant dans les points stratégiques (à identifier) de la commune concernée (2) ;

 

– opération se déroulant de 8H30 à 12H30, avec accueil des camarades de la commune concernée de 7h00 à 8h00 (un petit café ?), puis conduite des groupes de camarades présents sur les points stratégiques pour commencer à 8h30 (3) ;

 

– les camarades seront vêtus d’un tee-shirt permettant de les identifier comme des militants du PCR (4) ;

 

– sur les voitures de camarades aux points stratégiques, peuvent être placés des drapeaux aux couleurs du PCR (4) ;

 

– à 13h00, les camarades se retrouvent pour un repas fraternel sur un lieu de pique nique de la commune (chaque section apporte ses « marmites cari ou rougail », les camarades du coin pouvant peut-être préparer riz, grains et sauce piment… Attention ! Cela nécessite que les camarades des sections préviennent par mail combien ils seront) (5).

  

II – Fréquence :

 

Chaque samedi jusqu‘au congrès (6)

  

III – Avantages :

 

1°- présence régulière dans l’action, planifiée pour montrer notre présence dans chaque commune,

 

2°- par la venue de camarades volontaires de toutes les sections de l’Île,

 

3°- motivant ainsi les camarades de la commune concernée où l’action militante n’est peut-être pas facile,

 

4°- compte tenu que c’est moins contraignant que la distribution maison par maison, des camarades de toute l’Île ET de la commune concernée vont plus facilement vouloir venir,

 

5°- redonner le « goût » d’être ensemble DANS L’ACTION militante.

  

IV – Objectifs : montrer que

 

1°- nous sommes sur le terrain dans l’action ;

 

2°- nous sommes nombreux sur le terrain ;

 

3°- nous sommes unis  (à raison de 10 au moins par point stratégique) ;

 

4°- nous remplissons notre objectif sans être tout le monde présent tous les samedis ;

 

5°- nous mettons à mal les « rumeurs » (en associant des camarades dont on dit qu’ils ne se retrouvent plus ensemble) ;

 

6°- nous reprenons notre rôle moteur de revendications auprès des masses : par les informations sur ce que nous faisons en interne pour réussir notre congrès ET en externe pour imposer le respect du contrat entre le Président de la République et le PCR ;

 

7°- nous sommes fraternels (des photos seront prises – sur tous les points stratégiques et sur le lieu de pique nique – et publiés, pour certaines d’entre elles dans Témoignages, et en totalité sur le site internet du PCR (7), sans oublier de les donner aux responsables de section de la commune concernée).

 

V – PLANNING  (21 dates pour 24 communes)

 

2012

 

6 octobre…………………Etang-Salé et St-Louis

13 octobre……………….Ste-Suzanne

20 octobre……………….Le Port

27 octobre……………….Petite Île

3 novembre……………..St-Benoît avec Ste-Rose  

10 novembre……………St-Paul

17 novembre……………La Rivière et Cilaos

24 novembre……………St-André et Bras-Panon

1er décembre…………..St-Denis

8 décembre……………..St-Leu et Trois-Bassins

15 décembre……………Le Tampon

 

2013

 

12 janvier………………..La Possession

19 janvier………………..St-Benoît avec La Plaine des Palmistes  

26 janvier………………..Ste-Marie

2 février………………….St-Leu et Les Avirons

9 février………………….St-Pierre

16 février………………..St-André et Salazie

23 février………………..Le Tampon et l’Entre-Deux

2 mars……………………St-Joseph et St-Philippe

9 mars……………………St-Denis

16 mars………………….St-Paul

 

(1) Pourquoi « fraternité » ? Parce qu’une des critiques entendues ici ou là est que l’esprit de fraternité qui caractérisait le PCR a été bien mis à mal, dans cette dernière période notamment.

Pourquoi « militante » ? Parce qu’une des critiques entendues ici ou là est que si des actions de terrains peuvent avoir cours, elles sont inégales selon les communes, surtout dans celles où des personnes ont rompu avec le Parti.

Pourquoi « le samedi » ? Parce que de nombreux camarades auraient pu se rendre disponibles, et auraient suppléer par le nombre important de présents celles et ceux qui n’auraient pu l’être.

 

(2) Cela nous aurait conduit à poursuivre la réalisation du 4 pages qui avait vocation à éclairer l’opinion sur les initiatives prises dans le cadre de la reconstruction, et à l’informer sur les problèmes qui demeurent après le formidable espoir entretenu par le changement aux élections présidentielles et législatives.

À défaut du 4 pages, il nous aurait été possible de distribuer un tract, l’actualité étant tellement fournie.

Les points stratégiques peuvent être les ronds-points, bien sûr en priorité aux entrées de ville.

 

(3) Recevoir des camarades venus de l’extérieur de la commune, surtout lorsque dans la commune « hôte », les membres de la section ne sont pas nombreux et mènent une bataille difficile, est non seulement un « honneur », mais un encouragement à redoubler d’efforts, car ils ne peuvent avoir l’impression d’être « seuls » et « délaissés ».

 

(4) Un des problèmes rencontrés par le PCR est, me semble-t-il, le manque d’affichage dans les manifestations organisées. Or, aujourd’hui encore plus que par le passé, il est essentiel de montrer cette présence, d’autant plus qu’elle se serait inscrite pour le PCR dans le cadre de sa reconstruction.

Les camarades présents sur les points stratégiques ne sont pas tous chargés en même temps de la distribution du document d’information.

Le fait que les camarades n’aient pas un effort physiquement difficile à déployer, au contraire d’une distribution dans chaque foyer, de surcroît chaque samedi, des camarades plus « timides », ou physiquement moins « résistants », auraient pu être présents, et motivés, renforçant le nombre de militants sur les points stratégiques.

 

(5) Le nombre de militants requis pour être « visible » sur les points stratégiques auraient pu être atteint, de telle sorte que certains autres, aux côtés des familles ou proches, seraient allés sur le lieu du pique nique pour préparer la séquence « festive ».

 

(6) L’objectif poursuivi était de renforcer les liens de « fraternité militante » entre les camarades de toute l’Île, et surtout montrer qu’une section n’est pas supérieure à une autre, qu’un camarade est l’égal d’un autre, que chaque camarade peut se sentir chez lui, avec les autres, tous bienvenus, dans n’importe quel endroit de l’Île.

 

(7) Cette action aurait peut-être emporté la conviction qu’un site internet est indispensable (voir l’article du 1er décembre 2010 sur mon blog sous le titre VIIème congrès du PCR les 3,4 et 5 décembre – Pour un site internet du PCR) pour faire connaître ce que le PCR fait, ET a fait.

 

Article vu 13 260 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web